Le déficit public approchera les 2,6% du PIB cette année, selon Bruno Le Maire

CALCUL Le déficit public devait à l'origine s'élever à 2,3% du PIB...

20 Minutes avec AFP

— 

Bruno Le Maire, le 21 juillet 2018 à Buenos Aires.
Bruno Le Maire, le 21 juillet 2018 à Buenos Aires. — Eitan ABRAMOVICH / AFP

Bruno le Maire a reconnu ce lundi que la France ne tiendrait pas son objectif de 2,3 % de déficit public en 2018. Le ministre de l’Economie a évoqué un chiffre aux alentours de 2,6 % du produit intérieur brut (PIB), soit le niveau atteint l’an dernier.

« Il n’y aura pas 2,3 % de déficit en 2018 », a reconnu le ministre lors d’une rencontre organisée par l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef), attribuant cette révision à la croissance plus faible que prévu et à la reprise de la dette de SNCF Réseau.

Reprise de dette

« S’agissant de 2018, le consensus des économistes est sur un niveau de croissance de 1,7 % », inférieur de 0,3 point à l’objectif initial du gouvernement, a souligné Bruno Le Maire. « C’est une hypothèse qui me semble raisonnable », a-t-il poursuivi, en reconnaissant que cela aurait un « impact » sur le déficit.

« Nous étions à 2,3. La moindre croissance va nous amener autour de 2,5 points de déficit. Il faut y ajouter la reprise de la dette de la SNCF Réseau, qui représente 0,1 point », a calculé le ministre, évoquant le chiffre de 3,5 milliards d’euros.

« Respecter les 3 % »

Cela « nous met à 2,6 », a indiqué le ministre, en précisant toutefois ne pas vouloir « donner le chiffre exact » à ce stade. « L’objectif pour 2018 reste le même : respecter les 3 % [du PIB, la limite fixée par les règles européennes], respecter notre trajectoire de rétablissement des finances publiques », a-t-il insisté, assurant que le gouvernement allait « tenir la trajectoire » de réduction de la dette publique prévue pour le quinquennat.

Selon l’Insee, la dette publique de la France, fruit de l’accumulation des déficits au fil des ans, s’est établie à 2.255,3 milliards d’euros au premier trimestre 2018, pour atteindre 97,6 % du PIB.