Secteur privé: Les créations d'emplois toujours au ralenti au 2e trimestre

EMPLOI Le secteur privé a enregistré 31.000 créations nettes de postes salariés, soit seulement une hausse de 0,2 %…

20 Minutes avec AFP

— 

L'emploi salarié, bien qu'en hausse, a connu au 2e trimestre sa plus faible progression depuis trois ans (illustration).
L'emploi salarié, bien qu'en hausse, a connu au 2e trimestre sa plus faible progression depuis trois ans (illustration). — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les voyants sont à l’orange dans le secteur privé. L’emploi salarié, bien qu’en hausse, a connu au 2e trimestre sa plus faible progression depuis trois ans, dans le sillage d’ une croissance qui s’essouffle.

D’avril à juin, le secteur privé a enregistré 31.000 créations nettes de postes salariés (+0,2 %), selon une estimation de l’Insee publiée vendredi. Le ralentissement s’était déjà ressenti au premier trimestre, avec seulement 46.000 créations (+0,2 %).

241.100 emplois salariés créés sur un an

L’indicateur atteint tout de même au printemps un nouveau record, avec un total de 19,41 millions de postes, grâce à ce 13e trimestre consécutif dans le vert. Sur un an, 241.100 emplois salariés (+1,3 %) ont été créés.

L’Institut national de la statistique et des études économiques s’attendait à un ralentissement mais pas aussi fort. En juin, il prévoyait une hausse de 41.000 postes dans le secteur marchand non agricole (services marchands, intérim, industrie et construction). L’emploi n’a finalement augmenté que de 29.900 postes dans ce secteur.

Les services marchands, locomotive du secteur privé

Dans le détail, au 2e trimestre, les services marchands (+28.500, +0,2 %) concentrent la quasi-totalité des créations d’emplois, restant la principale locomotive du secteur privé. Si la construction reste, elle aussi, dynamique (+4.100, +0,3 %), l’intérim enregistre de son côté sa plus faible hausse (+1.100, +0,1 %) depuis 2014. L’intérim atteint malgré tout un nouveau record d’effectifs, avec 816.900 postes.

Sur un an, tous les secteurs d’activité sont bien orientés. L’emploi tertiaire marchand (+145.300, +1,3 %), l’intérim (+54.600, +7,2 %) et la construction (+23.200, +1,7 %) sont particulièrement à la fête. Les créations sont moins fortes dans l’industrie (+3.800, +0,1 %), l’agriculture (+3.500, +1,2 %) et les services non marchands (+10.800, +0,4 %).