Nouvelle-Zélande: Une entreprise a testé la semaine de quatre jours et c’est positif

TRAVAIL L’expérience a démontré que les salariés étaient moins stressés et qu’ils conservaient le même taux de productivité…

20 Minutes avec agence

— 

La société Perpetual Guardian a testé la semaine de 4 jours. (Illustration)
La société Perpetual Guardian a testé la semaine de 4 jours. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une entreprise néo-zélandaise a expérimenté avec succès la semaine de quatre jours, payés cinq, rapporte le New Zealand Herald ce dimanche 22 juillet. Le but cette expérience originale était de permettre aux salariés de mieux concilier leur travail et leur vie personnelle, et donc de se sentir mieux au sein de l’entreprise.

Pendant deux mois, les 240 employés de Perpetual Guardian, une société fiduciaire basée à Auckland (Nouvelle-Zélande), ont ainsi travaillé un jour de moins chaque semaine, tout en continuant à percevoir le même salaire.

Une meilleure gestion du stress

Une équipe d’observateurs indépendants, missionnés par l’université d’Auckland et la Auckland University of Technology, se sont rendus sur place pour évaluer leur état de stress aux différentes étapes de l’expérience.

Ils ont découvert qu’au démarrage, en novembre 2017, seuls 54 % des employés avaient le sentiment de pouvoir gérer de front leur vie personnelle et professionnelle. Pendant les deux mois d’essai, ils étaient 78 %. Par ailleurs, leur état de stress est passé de 45 % en début d’expérience à 38 % pendant l’expérimentation.

Un premier essai très concluant

Mieux encore, la stimulation, l’engagement et le sens des responsabilités des employés ont augmenté de 5 %, tandis que la productivité n’a connu aucune baisse en dépit de la réduction du temps de travail. « Nous avons constaté une augmentation significative de l’engagement et de la satisfaction de nos équipes », a commenté Andrew Barnes, directeur général de l’entreprise.

Forte du succès de cette expérience, la firme néo-zélandaise envisage même d’instaurer la semaine de quatre jours de manière définitive.

>> A lire aussi : Un patron offre 3.000 euros en actions à tous ses salariés pour les 40 ans de l'entreprise

>> A lire aussi : Autriche: Le gouvernement veut étendre la durée maximale de travail à 12 heures par jour

>> A lire aussi : Travailler en horaires décalés, c’est plutôt fréquent