Luxe: Burberry a brûlé plus de 30 millions d'euros de produits en 2017 pour protéger sa marque

POLEMIQUE Burberry s’est défendu en assurant travailler avec des entreprises spécialisées qui récupèrent l’énergie de l’opération de destruction…

20 Minutes avec agences

— 

Le groupe de luxe britannique Burberry a détruit environ 31 millions d'euros de produits en 2017.
Le groupe de luxe britannique Burberry a détruit environ 31 millions d'euros de produits en 2017. — PHILIPPE LOPEZ AFP

Cela équivaut à la disparition en fumée d’environ 20.000 trenchs. L’enseigne de luxe britannique Burberry a détruit l’an passé des vêtements et cosmétiques d’une valeur de plus de 28 millions de livres (environ 31 millions d’euros) pour protéger sa marque, d’après son rapport annuel.

Cela représente une augmentation de 50 % par rapport à il y a deux ans. Sur ce total, quelque 10 millions de livres (11 millions d’euros) de cosmétiques et parfums ont été détruits en 2017.

Une pratique courante

Cette destruction de produits est répandue tant parmi les grands distributeurs que les marques de luxe. Pour eux, il s’agit d’une façon de protéger la propriété intellectuelle et d’empêcher la contrefaçon. Ils préfèrent détruire leurs stocks au lieu de les écouler à bas prix. Cette pratique a soulevé des critiques mais Burberry s’est défendu en assurant travailler « avec des entreprises spécialisées qui sont capables de récupérer l’énergie de l’opération » de destruction.

« Quand on est obligé de détruire des produits, on le fait de manière responsable », a ainsi assuré un porte-parole de la marque. Tim Farron, porte-parole sur l’environnement du parti britannique d’opposition des Libéraux démocrates, a, lui, qualifié la pratique de « scandaleuse ». Il estime que « recycler est bien meilleur pour l’environnement que de brûler pour générer de l’énergie ».

>> A lire aussi : Burberry: Le créateur Christopher Bailey s'engage pour la cause LGBTQ

>> A lire aussi : Carlo Benetton, l'un des créateurs de la marque éponyme, est décédé à l'âge de 74 ans

>> A lire aussi : L'Américain Gap s'excuse pour une carte de Chine sans Taïwan