Saint-Nazaire: Les chantiers navals STX reprennent leur nom historique

APPELLATION Le retour du nom « Chantiers de l’Atlantique » était une promesse de Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, lors de son déplacement sur le site en juin dernier…

Alexandra Segond

— 

Les chantiers navals STX deviennent désormais les Chantiers de l'Atlantique, reprenant ainsi leur nom historique.
Les chantiers navals STX deviennent désormais les Chantiers de l'Atlantique, reprenant ainsi leur nom historique. — : SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Les chantiers STX de Saint-Nazaire, c’est fini… enfin, le nom uniquement. L’Assemblée générale de l’entreprise a confirmé hier la reprise de l’appellation « Chantiers de l’Atlantique », abandonné en 2006 lorsqu’Alstom a cédé les chantiers au groupe Aker Yards. Ce nom historique avait vu le jour en 1955, rappelle France Bleu Loire-Atlantique, quand les Ateliers et chantiers de la Loire fusionnent avec les Chantiers de Penhoët.

Une entreprise florissante

Les chantiers navals de Saint-Nazaire ont su se faire un nom depuis plus de soixante ans, avec un carnet de commandes qui ne désemplit pas. Ils sont ainsi chargés de la construction de onze paquebots : cinq pour l’armateur américain RCCL et six pour l’Italien MSC.

Actuellement, les chantiers sont la propriété de l’État français à hauteur de 84,3 %. Naval Group détient quant à lui 11,7 %, les salariés 2,4 % et les entreprises locales 1,6 %. Même s’il a revu sa participation à la baisse, l'industriel italien Fincantieri doit bientôt devenir lui aussi actionnaire.

>> A lire aussi : Ça y est, Fincantieri est le nouveau patron des chantiers navals de Saint-Nazaire