Voici l'A220, le petit nouveau (ou presque) de la famille Airbus

CARNET ROSE La famille Airbus accueille depuis ce mardi un petit nouveau, l’A220. Il s’agit en fait de l’ex-CSeries du Canadien Bombardier, nouvel allié du constructeur européen…

H.M. avec AFP

— 

L'A220 en vol lors de sa présentation officielle à Toulouse le 10 juillet 2018.
L'A220 en vol lors de sa présentation officielle à Toulouse le 10 juillet 2018. — F. Lancelot - Airbus

Il est petit, avec une capacité de 100 à 150 passagers maximum, mais sa famille - recomposée - lui promet un grand avenir. L’A220, fraîchement sorti des ateliers de peinture, a été dévoilé ce mardi sur le tarmac de l’aéroport Toulouse-Blagnac par Airbus et son nouvel allié, le  onstructeur canadien Bombardier.

S’il s’agit d’un nouvel Airbus, il n’est pas né pour autant d’un nouveau programme. L’A220, qui complète idéalement la gamme de l’avionneur européen, est en fait l’ex-CSeries (100 ou 300, en fonction de la capacité) du Canadien, volant sous de nouvelles couleurs.

Airbus a en effet pris au 1er juillet 2018 une participation majoritaire dans ce programme qui connaissait des difficultés outre-Atlantique. Airbus va lui faire bénéficier de sa force de frappe commerciale.

La riposte de Boeing

Grâce à ce mariage de raison, les deux partenaires espèrent vendre « 3.000 exemplaires » du petit mono-couloir dans les 20 ans à venir, autrement dit rafler la moitié du marché pour les avions de ce gabarit.

Ce jeu d’alliances n’est pas isolé. L’Américain Boeing, l’autre géant de l’aéronautique, a annoncé qu’il allait racheter la totalité des activités civiles du constructeur brésilien Embraer. Un petit Poucet qui, lui aussi, construit des avions de petite capacité.

>> A lire aussi : Toulouse: Le Beluga XL, l'avion qui a vraiment la banane, fait sa première sortie déguisé en baleine