Rennes: PSA va recruter 350 personnes pour son usine de la Janais

AUTOMOBILE Le constructeur embauche pour faire face au succès des ventes de la 5008 et de la C5 Aircross...

J.G. avec AFP

— 

Environ 3.700 salariés travaillent à l'usine PSA de la Janais, contre près de 10.000 en 2000.
Environ 3.700 salariés travaillent à l'usine PSA de la Janais, contre près de 10.000 en 2000. — J. Gicquel / 20 Minutes

Après des années noires, l’usine PSA de la Janais près de Rennes a retrouvé la santé. Le constructeur automobile a annoncé le recrutement de 350 personnes sur le site, dont 50 en CDI intérim et 10 en CDI. Cette annonce s’explique par « la montée en cadence du nouveau SUV Citroën C5 Aircross, qui sera proposé au public à compter de fin 2018 », ainsi que par « le succès commercial du SUV Peugeot 5008, vendu à plus de 90.000 exemplaires depuis son lancement en 2017 », selon le groupe.

Cela va nécessiter la mise en place d’une quatrième équipe de production, ce qui nécessite l’embauche d’agents de fabrication, de caristes, de maintenanciers, de mécaniciens et de chefs d’équipes. Cette nouvelle équipe « travaillera selon un régime VSD (vendredi, samedi, dimanche) dont les modalités seront discutées avec les organisations syndicales », précise le groupe automobile.

Les syndicats réclament plus d’embauches en CDI

« C’est une excellente nouvelle pour le site de Rennes et une grande fierté pour ses salariés », s’est félicitée Thérèse Joder, directrice du site. « On ne peut que se réjouir d’une annonce d’embauche. Mais avec dix CDI, ça ne répond pas aux besoins d’amélioration des conditions de travail. PSA retrouve une bonne santé financière, il n’y a aucune raison de maintenir autant de précarité », a estimé Mickaël Gallais, secrétaire de la CGT.

Nadine Cormier, secrétaire de FO, a quant à elle salué « une dynamique de l’emploi, de la production, avec une usine qui va tourner énormément », tout en jugeant elle aussi « insuffisant » le nombre d’embauches en CDI.