Bretagne: Une nouvelle usine de lait infantile destinée au marché chinois

AGROALIMENTAIRE Le groupe agroalimentaire breton Sill va construire une usine de lait infantile à Landivisiau, dans le Finistère...

C.A. avec AFP

— 

Un rayon de boites de lait infantile dans un supermarché à Haikou (sud de la Chine), en août 2013
Un rayon de boites de lait infantile dans un supermarché à Haikou (sud de la Chine), en août 2013 — AFP

La Bretagne va accueillir une nouvelle usine de lait infantile. Le groupe agroalimentaire Sill vient d’annoncer la construction d’une tour de séchage de 49 mètres de haut à Landivisiau, dans le Finistère. Le département héberge déjà la super usine du Chinois Synutra à Carhaix.

D’abord envisagé à Guipavas, le projet a dû déménager face à la fronde des habitants. La société bretonne, qui regroupe plusieurs PME comme les laiteries Saint-Malo, Le Gall ou Le Petit basque, investira 80 millions d’euros pour cette usine, qui fonctionnera à 100 % à l’export.

Sur les 20.000 tonnes de lait en poudre qui devraient sortir chaque année du site, une bonne partie devrait prendre la direction de l'Asie. Un accord avec le Chinois Yinquiao Dairy est en cours de finalisation pour un contrat de 3.000 tonnes de lait par an. « Grâce à cette usine, nous allons monter en gamme avec des produits élaborés qui seront destinés au marché international », promet le PDG Gilles Falc’hun, qui vise aussi le Moyen-Orient et l’Afrique.

Une soixantaine d’emplois à pourvoir

L’usine devrait ouvrir ses portes en 2020 et employer une soixantaine de personnes. Vieillissante, l’actuelle usine de Plouvien (Finistère), où se situe son siège social, sera rénovée et continuera à produire du lait en poudre pour adultes. Le président Emmanuel Macron y est attendu mercredi.

Créée en 1962, la société Sill emploie 1.400 personnes sur huit sites dont six en Bretagne. Le groupe s’est aussi spécialisé dans les jus de fruits, les potages, les plats cuisinés, ainsi que l’alimentation pour enfants. Il a réalisé 450 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017.

Lait contaminé: Lactalis redémarre discrètement son usine de Craon, en Mayenne