Bordeaux: Job on Board, la nouvelle plateforme de recrutement pour les travailleurs indépendants

EMPLOI La société FreeTeam, basée à Pessac, vient de lancer une plateforme équipée d'un moteur d'intelligence artificielle, pour dénicher la mission la plus adéquate à un travailleur indépendant en recherche d'activité...

Mickaël Bosredon

— 

Jean-Marc Bourguignon (au centre), fondateur de la société FreeTeam à Pessac
Jean-Marc Bourguignon (au centre), fondateur de la société FreeTeam à Pessac — FreeTeam
  • Job on Board propose déjà 6.500 offres, sur la France entière.
  • La plateforme s'adresse aux free lance dans les secteurs de l'informatique, du conseil et du management de transition.
  • La société FreeTeam est, elle, spécialisée dans le portage salarial.

Des périodes d’inactivité trop longues entre deux missions. Des jobs qu’on finit par accepter, même s’ils ne correspondent pas à son ambition du moment… Bienvenue dans le monde des consultants indépendants.

Pour répondre à cette problématique, le groupe FreeTeam, basé depuis 2008 à Pessac dans la banlieue bordelaise, vient de lancer Job on Board. Il s’agit d’une plateforme internet de mise en relation entre les consultants indépendants - dans les secteurs de l’informatique, du conseil et du management de transition - et les entreprises. Job on Board propose à ce jour quelque 6.500 offres.

« L’objectif est de proposer la mission qui correspond le mieux à un indépendant »

« Il ne s’agit pas d’une plateforme d’offres d’emploi à proprement parler, prévient Philippe La Rosa, directeur général de FreeTeam, car l’objectif ici est de proposer la mission qui correspond le mieux à un indépendant en recherche d’activité, celle dont il a besoin à cet instant pour progresser, et ce peu importe le statut de cette mission. Ce qui motive le choix des indépendants généralement, c’est l’intérêt de la mission, or le marché ne répondait pas à ces attentes. »

Philippe La Rosa (au centre), directeur général de l'entreprise FreeTeam à Pessac.
Philippe La Rosa (au centre), directeur général de l'entreprise FreeTeam à Pessac. - FreeTeam

Comment ? Grâce à un moteur d’intelligence artificielle, « qui va analyser votre parcours en scrutant votre CV dans lequel il va rechercher des mots-clés. » Un moteur « qui s’enrichit au fur et à mesure des réponses et propose ainsi des offres de plus en plus pertinentes. »

« Plus le temps passe, plus la chance de trouver une mission s’amenuise »

« Internet est un formidable outil pour trouver un travail, poursuit Jean-Marc Bourguignon, fondateur de FreeTeam, mais la difficulté est de trouver la bonne info au bon moment, car plus le temps passe, plus la chance de trouver un emploi ou une mission s’amenuise. On sait que les recruteurs se posent des questions quand il y a des trous dans les CV, c’est un élément perturbateur. Avec Job on Board, on fait en sorte que cette info vous l’obteniez sans avoir à veiller sur la toile. La réactivité est la clé du succès. »

« Avec cette plateforme, on n’est plus obligé d’aller s’inscrire sur plusieurs sites, car nous récupérons et nous agrégeons tout un tas d’informations de la France entière, permettant d’aller vers les offres les plus précises, ajoute Philippe La Rosa. C’est une simplification et un gain de temps. »

FreeTeam espère facturer ses services aux candidats

Société affichant un peu plus de 30 millions d'euros de chiffre d'affaires, FreeTeam ne fait pas non plus dans la philanthropie. Et si sa nouvelle plateforme Job on Board est gratuite, les deux dirigeants espèrent évidemment en récolter les fruits.

« Nous nous sommes créés au moment où le portage salarial est entré dans le Code du travail, et c’est devenu notre activité principale, rappelle Jean-Marc Bourguignon. Ce que l’on souhaite, c’est pouvoir proposer nos services, notamment le portage salarial, aux candidats ayant déniché une mission. »