Nantes, Saint-Nazaire et La Baule veulent booster leur culture nautique

ECONOMIE Les trois communes ont annoncé couloir créer un écosystème d'innovation en matière de nautisme d'«envergure internationale»...

J.U.

— 

Illustration de la plage de la Baule
Illustration de la plage de la Baule — S. Salom Gomis/ SIPA
  • Nantes, Saint-Nazaire et La Baule, ont décidé d'«unir leurs forces» pour développer la filière du nautisme.
  • Le bassin nautique Loire Océan veut se différencier en misant sur «les usages» et «l'innovation».

Plus de 10.000 « usagers nautiques » autour de Nantes, environ 250 entreprises de la filière dans le département, 26 ports maritimes… Alors que la mer fait partie du paysage de beaucoup d’habitants de la Loire-Atlantique, difficile pourtant de parler d’une filière nautique digne de ce nom. Pour tenter de la développer, les collectivités de Nantes, Saint-Nazaire et La Baule ont annoncé ce jeudi qu’elles allaient « unir leurs forces » autour de cet « enjeu d’attractivité de l’estuaire ».

« Lorient est associé à la compétition, la Vendée à la production de voiliers, détaille Johanna Rolland, présidente de Nantes métropole. Nous, le bassin nautique Loire Océan, allons jouer la carte de la question des usages et de l’innovation. » Objectif principal, créer un écosystème d’innovation en matière de nautisme d'« envergure internationale ». Et notamment grâce à un cluster d’entreprises, PME et start-up, qui s’étoffe depuis cinq ans.

Des changements d’usage

Si la filière n’a pas encore décollé, c’est qu’elle apparaît pour le moment éclatée. "Il y a le tourisme, le sport, l’emploi, l’industrie… détaille Patrick
Piveteau, président du réseau d’entreprises NINA (Nautisme innovation numérique Atlantique). Il y a un potentiel de développement notamment autour de la question du recyclage des bateaux mais aussi des changements d’usage : la location prend de plus en plus le pas sur la propriété, de nouveaux services se créent et doivent avoir leur place dans les ports, encore trop vus comme des parkings à bateaux… »

Chacun des territoires s’engage à développer des initiatives locales. Des projets de port du futur sont lancés à Saint-Nazaire et à Pornichet. A Nantes devrait naître un futur lieu vitrine de la filière nautique, qui se situera dans le Bas-Chantenay. La métropole entend enfin renforcer son offre de formations en matière de nautisme « du CAP au doctorat ».