SNCF: L'Etat va-t-il reprendre 35 milliards d'euros de dette?

TRANSPORT C’est une semaine cruciale qui s’annonce pour la SNCF…

M.B.
Un train fret de la SNCF à Bordeaux (Illustration).
Un train fret de la SNCF à Bordeaux (Illustration). — UGO AMEZ/SIPA

Vers une sortie de crise à la SNCF ? Cette semaine pourrait bien être cruciale. Alors que la réforme ferroviaire est examinée mercredi par les sénateurs, le jour même, non seulement où seront connus les résultats de la consultation des cheminots sur celle-ci, mais aussi au moment où commencera la onzième séquence de grève de deux jours sur cinq, le Premier ministre recevra, une nouvelle fois, les syndicats vendredi.

Et selon Les Echos, il devrait en dire plus sur les intentions de l’Etat concernant la reprise de la dette de l’entreprise publique qui atteint les 47 milliards d’euros. D’après deux sources interrogées par le quotidien économique, SNCF Réseau, le gestionnaire des infrastructures ferroviaires, se verrait délester de 35 milliards d’euros de dette en 2020.

L’entreprise en devenant une société anonyme ne pourrait pas en effet être endettée de plus de 12 milliards d’euros, rapporte Les Echos. D’ici à 2022, le système ferroviaire pourrait ainsi se retrouver à l’équilibre en raison d’une diminution de la charge de la dette, des gains de productivité supplémentaires de SNCF Réseau, « et une contribution financière accrue de SNCF Mobilités, l’entité chargée de faire rouler les trains », explique Les Echos. Cette annonce sera-t-elle vraiment susceptible de convaincre les syndicats d’accepter la réforme ?