La croissance française meilleure que prévu en 2017, l'Insee la réévalue à 2,2%

RICHESSE Cette révision à la hausse implique aussi une révision en légère baisse du ratio de dette publique et « des dépenses, recettes et prélèvements obligatoires »...

20 Minutes avec AFP

— 

Un immeuble en construction dans le quartier de la Défense, à Paris (image d'illustration).
Un immeuble en construction dans le quartier de la Défense, à Paris (image d'illustration). — LUDOVIC MARIN / AFP

La France s’est portée mieux que prévu en 2018. Son produit intérieur brut (PIB) a finalement augmenté de 2,2 % en 2017, selon une nouvelle évaluation mardi de l'Insee, qui estimait jusqu’ici la croissance à seulement 2 %.

Cette révision en hausse de la croissance a pour corollaire une révision en légère baisse du ratio de dette publique (-0,2 point à 96,8 %) et « des dépenses, recettes et prélèvements obligatoires » (-0,1 point), souligne l’Insee dans sa « révision des comptes nationaux » sur 2015-2017. Le déficit public reste toutefois inchangé à 2,6 % du PIB.

Dans une première estimation publiée fin janvier, l'Insee avait estimé à 1,9% le rythme de croissance enregistré par la deuxième économie de la zone euro en 2017, avant de revoir ce chiffre à la hausse en février, à 2 %.

Le déficit confirmé

Pour 2017, le déficit public est confirmé à 2,6 % du PIB. L’Institut national de la statistique et des études économiques confirme aussi la croissance du PIB à 1,2 % en données brutes pour 2016 et celle en volume à 1,1 % pour l’année 2015.

Depuis ses dernières prévisions mi-avril, le gouvernement parie sur une croissance de 2 % pour 2018. Un chiffre légèrement supérieur à celui de la Banque de France (1,9 %) mais inférieur à ceux de l’OCDE (2,2 %) et du FMI (2,1 %).

>> A lire aussi : Produit intérieur brut. L'Insee va intégrer les recettes du trafic de drogue dans son calcul