Aeris clouée définitivement au sol

© 20 minutes

— 

Aeris ne volera plus. Un dernier espoir était pourtant apparu dimanche dernier pour les 310 salariés de la compagnie toulousaine, avec le projet de reprise déposé par quelques employés et un homme d’affaires belge. Trop tard, a estimé hier le tribunal de commerce. Les mandataires s’étaient déjà montrés perplexes devant cette tentative de la dernière chance, notant l’absence de garanties de financement. Hier, l’Association pour la coordination des horaires avait d’ores et déjà redistribué les créneaux d’atterrissage et de décollage d’Aeris à Orly. Jeudi, le sort d’une autre compagnie régionale, Air Littoral, se jouera au tribunal de commerce de Montpellier. Celui-ci se prononcera sur le projet de reprise du fonds d’investissement italien Seven Group.