Plus de 60 milliards d'euros pour sauver les banques anglaises de la crise des subprimes

ECONOMIE C'est ce qu'a annoncé la Banque d'Angleterre ce lundi...

Avec agence

— 

Le ministre des Finances britannique Alistair Darling a présenté mercredi son premier budget, dans des conditions économiques qui l'ont obligé à abaisser encore les prévisions de croissance, et, faute d'annonce fiscale spectaculaire, à mettre l'accent sur des sujets consensuels comme l'écologie ou l'alcoolisme.
Le ministre des Finances britannique Alistair Darling a présenté mercredi son premier budget, dans des conditions économiques qui l'ont obligé à abaisser encore les prévisions de croissance, et, faute d'annonce fiscale spectaculaire, à mettre l'accent sur des sujets consensuels comme l'écologie ou l'alcoolisme. — Shaun Curry AFP

L'économie britannique, malade de la crise des subprimes, est en plein «rehab». La Banque d'Angleterre a annoncé lundi un plan visant à débloquer le marché du crédit en permettant aux banques d'échanger des prêts immobiliers contre des obligations d'Etat, à hauteur d'une cinquantaine de milliards de livres, soit plus de 60 milliards d'euros.

La banque centrale britannique a expliqué dans un communiqué que les banques allaient pouvoir échanger auprès d'elle des emprunts immobiliers, qu'elles ont beaucoup de mal à revendre sur le marché du crédit depuis la crise des «subprime», contre des emprunts d'Etat, des titres considérés au contraire comme très sûrs, et qu'elles utiliseront ensuite pour se refinancer.

Grâce à ce tour de passe-passe financier, les banques, qui croulent sous des portefeuilles de crédits dont elles avaient le plus grand mal à se défaire, vont pouvoir se retrouver avec des bilans assainis, ce qui devrait les aider par ricochet à prêter à nouveau aux ménages à des conditions favorables.

«Choc inédit depuis des générations»

Alistair Darling, Chancelier de l'Echiquier, l'équivalent du ministre des Finances français, avait indiqué dimanche que le plan de la Banque d'Angleterre viserait «dans les faits à prêter aux banques afin de débloquer la situation». Il s'agit de la plus importante initiative du genre dans l'histoire du pays, selon la BBC.

«Nous essayons de dénouer la crise afin que les banques puissent mettre des fonds à disposition dans le système financier britannique... La Banque d'Angleterre prêtera de l'argent, il faut donc qu'il soit remboursé, et nous prendrons en garantie des obligations mais l'idée sous-jacente est que cela ouvrira le marché», avait expliqué Alistair Darling.

Qualifiant la crise actuelle de «choc inédit depuis des générations», le responsable a estimé que, sans cette opération, «la crise a toutes les chances d'empirer». «Tandis que si nous le faisons... nous croyons que cela sera une étape essentielle dans nos efforts visant à stabiliser les marchés financiers», a-t-il ajouté.