Côte d'Azur: Des vêtements, des accessoires (et même un scooter) pour financer la promotion touristique

MERCHANDISING Douze entreprises reverseront au Comité régional du tourisme Côte d’Azur 8 % à 10 % du revenu des ventes d'une collection de 122 articles…

Fabien Binacchi
— 
La collection propose notamment des tenues de plage (évidemment)
La collection propose notamment des tenues de plage (évidemment) — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes
  • La Côte d’Azur s’affiche désormais sur une série de 122 articles qui serviront à financer la promotion de la destination
  • Le Comité régional du tourisme s’est associé à onze entreprises locales, dont les produits sont fabriqués dans les Alpes-Maritimes ou en France, et aux Galeries Lafayette.
  • Sur le chiffre d'affaires, 8 % à 10 % reviendront au CRT pour renforcer les actions de promotion de la Côte d'Azur.

Des parasols sur des cabas, des fleurs de mimosa jaune or sur des sacs à main, des citrons de Menton sur des tuniques et la posidonie, la plante qui tapisse les fonds méditerranéens, gravée sur des bijoux… La Côte d’Azur s’affiche désormais sur une série de 122 articles qui serviront à financer la promotion de la destination.

Le Comité régional du tourisme Côte d’Azur vient de présenter à Paris sa première collection « Côte d’Azur-France », un label lancé pour redynamiser le tourisme après l’attentat de Nice. L’organisme s’est associé à onze entreprises locales, dont les produits sont fabriqués dans les Alpes-Maritimes ou en France, et aux Galeries Lafayette.

Des confiseries et un scooter électrique

La marque de prêt-à-porter 1789 Cala, le parfumeur grassois Fragonard, le joaillier niçois La Plaïa, mais aussi le confiseur Florian ou encore Eccity, un fabricant de scooters électriques, ont chacun présenté des articles spécialement marketés


« Ce n’est qu’un début, d’autres sociétés suivront. Mais en trois ans, on espère que le chiffre d’affaires de ces produits licenciés atteindra 5 millions d’euros. Dont 8 % à 10 % reviendront au CRT pour renforcer les actions de promotion et réduire la dépense publique », explique le maire LR de Cannes, président de cet organisme financé notamment par le conseil départemental des Alpes-Maritimes.

« La Côte d’Azur fait vendre et on en profite. C’est tout à fait normal que l’on reverse une part pour améliorer encore son image. C’est du donnant-donnant. C’est un cercle vertueux », explique Corinne Chambon, créatrice associée de la marque La Plaïa, qui déclinent ses petits galets, fait d’or ou d’argent, en bagues, pendentifs et bracelets.