Grève SNCF: Retard, télétravail, RTT… Quels sont les droits des salariés?

TRANSPORTS Vous n’avez pas tous les droits…

Nicolas Raffin

— 

La gare de Lyon (Paris), le 3 avril 2018, pour le premier jour de la grève SNCF.
La gare de Lyon (Paris), le 3 avril 2018, pour le premier jour de la grève SNCF. — M.ASTAR/SIPA
  • Les cheminots de la SNCF démarrent leur grève ce mardi.
  • Les perturbations dans les transports ne changent pas les droits des salariés.
  • La meilleure solution reste l’anticipation.

La grève à la SNCF a démarré ce mardi. Le mouvement, très suivi par les cheminots, a évidemment des conséquences pour ceux qui vont travailler en train. Dans ce contexte, une grève dans les transports donne-t-elle des droits particuliers aux salariés en matière de ponctualité et de présence au travail ? 20 Minutes vous aide à y voir un peu plus clair à travers quelques exemples.

>> Suivez en direct avec nous la mobilisation du 3 avril 

« Je peux être licencié si j’arrive en retard »

FAUX. Comme le rappelle un reportage de France 2, une grève est considérée « comme un cas de force majeure », et ne peut pas entraîner une sanction disciplinaire. Attention, votre retard doit être lié à la grève (train supprimé, quais bondés, circulation difficile) : il est donc conseillé d’avoir un justificatif (billet de train par exemple) au cas où, et de prévenir votre employeur le plus tôt possible.

« Mon employeur ne peut pas me refuser le télétravail »

FAUX. Même en cas de grève, votre employeur peut tout à fait exiger que vous veniez au bureau. Néanmoins, la réforme votée en 2017 vise à faciliter les conditions de recours au télétravail, via l’adoption d’une charte dans l’entreprise par exemple.

>> Comment convaincre votre patron de vous laisser faire du télétravail

« Je risque de perdre une partie de mon salaire si j’arrive en retard »

VRAI. « Sauf dispositions particulières de la convention collective ou du règlement intérieur, l’employeur n’est pas tenu au paiement des heures d’absence », explique le site Cadremploi. Pour éviter cette déconvenue, vous pouvez toujours demander à poser une RTT ou un jour de repos pendant la grève.

>> Vous témoignez : Comment vous organisez-vous pendant la grève à la SNCF ?