La filiale roumaine de Renault toujours en grève

- ©2008 20 minutes

— 

Une grève légale et qui suscite la solidarité. Le tribunal de Pitesti (sud de la Roumanie) a décidé hier que la grève entamée le 24 mars par les employés de l'usine Dacia (groupe Renault) était « légale ». « La grève continue », a déclaré le leader syndicaliste Ion Iordache.

En France, les ou-vriers du secteur automobile se mobilisent pour soutenir leurs collègues roumains. Un élu CGT et un élu CFDT du comité de groupe Renault France devaient se rendre hier soir en Roumanie pour remettre aux grévistes le produit d'une collecte de solidarité. Les employés de Dacia réclament une hausse mensuelle de 148 euros, ce qui porterait le salaire mensuel moyen brut à environ 435 euros.