Le tarif du gaz monte, la colère des ménages aussi

- ©2008 20 minutes

— 

La nouvelle hausse du prix du gaz de 5,5 % passe mal. « Elle va frapper une nouvelle fois les ménages et n'a pour but que de préparer la privatisation de Gaz de France pour rendre la mariée plus belle », affirmait hier FO. « La Bourse ne s'y est d'ailleurs pas trompée en saluant cette augmentation », a remarqué le syndicat. Onze millions de Français qui se chauffent au gaz ou l'utilisent pour la cuisson sont concernés, à hauteur de 4 euros par mois et par foyer, en moyenne.

Le 1er janvier, les tarifs avaient déjà accusé une hausse de 4 %, soit près de 3 euros mensuels. « Trop c'est trop ! », a martelé hier l'association de consommateurs CLCV, estimant à 54 % l'augmentation depuis le mois de novembre 2004.