Brexit: Le Royaume-Uni et l'Union européenne valident un accord sur la période de transition

EUROPE Cet accord devrait permettre d'éviter un changement trop brutal dans les relations...

20 Minutes avec AFP
— 
David Davis (gauche), négociateur du Brexit pour le Royaume-Uni, et Michel Barnier (droite), négociateur pour l'UE, lors d'une conférence de presse le 19 mars 2018.
David Davis (gauche), négociateur du Brexit pour le Royaume-Uni, et Michel Barnier (droite), négociateur pour l'UE, lors d'une conférence de presse le 19 mars 2018. — Virginia Mayo/AP/SIPA

L’après-Brexit prend forme, petit à petit. Ce lundi, l’Union Européenne et le Royaume-Uni se sont mis d’accord sur une « large partie » du traité de retrait du Royaume-Uni de l’UE, en particulier sur les termes d’une « courte » période de transition post-Brexit.

>> Lire aussi : L'opposition britannique favorable à une union douanière avec l'UE

Cette nouvelle étape des tractations a pu être franchie grâce à un compromis provisoire sur l’épineuse question de la frontière irlandaise, même si aucune solution pérenne n’a encore été trouvée.

Un pied dedans, un pied dehors

« Nous avons un accord sur une période de transition » après le Brexit, a souligné Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE. Cette période de transition est souhaitée par Londres pour éviter les conséquences d’une rupture brutale fin mars 2019. Elle permettra de temporiser en attendant que soient conclus des accords commerciaux entre l’UE et le Royaume-Uni.

Pendant cette période, le Royaume-Uni « ne participera plus » aux prises de décisions au sein de l’UE, tout en devant en appliquer les règles, a dit Michel Barnier. En échange, Londres conservera temporairement « tous les bénéfices du marché unique et de l’union douanière ».

Le volet crucial des négociations commerciales

Les négociateurs ont par ailleurs convenu que les citoyens de l’UE « qui arriveront [au Royaume-Uni] pendant la période de transition bénéficieront des mêmes droits que ceux arrivés avant le Brexit » a ajouté Michel Barnier. Il en ira de même pour les citoyens britanniques qui s’installeraient dans un pays de l’UE pendant la transition.

Ces annonces interviennent en amont d’un sommet européen jeudi et vendredi. Les dirigeants des 27 doivent approuver leur position commune dans les négociations commerciales avec le Royaume-Uni, alors que les tractations sur ce sujet n’ont pas encore démarré.