Doubs: Le sort du sous-traitant automobile Peugeot Japy aux 500 salariés examiné le 15 mars

INDUSTRIE Sous-traitant automobile fabriquant des boîtes de vitesses, l’historique entreprise du Doubs Peugeot Japy est aujourd’hui menacée par les difficultés du groupe dont elle dépend…

B.P. avec AFP

— 

L'historique entreprise Peugeot Japy est basée à Valentigney dans le Doubs.
L'historique entreprise Peugeot Japy est basée à Valentigney dans le Doubs. — Capture d'écran / Google Street View.

À Valentigney, dans le Doubs, 316 personnes travaillent à temps plein sur le site du sous-traitant automobile Peugeot Japy, qui emploie aussi près de 200 intérimaires. Mais ces 500 salariés, aujourd’hui, sont menacés.

Leur entreprise est de nouveau placée en redressement judiciaire depuis février, par le tribunal de commerce de Grenoble.

Deux candidats à la reprise positionnés

Ainsi que les syndicats du personnel le précisent à l’AFP ce vendredi, ce dernier doit examiner le 15 mars le sort de filiale - fabriquant des boîtes de vitesses - qui dépend du groupe haut-savoyard Maike Automotive dans une situation compliquée. Une journée « ville morte » doit être organisée dans la commune du Doubs le 10 mars.

Selon les syndicats, deux entreprises se sont positionnées pour la reprise de la société. Mais des licenciements sont craints. Une grève a déjà eu lieu cette semaine chez Peugot Japy, entreprise qui a débuté dans la filature textile de la famille d’industriels Japy avant de se convertir à l’automobile avec la famille Peugeot.