Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
AERONAUTIQUEQatar Airways achète le premier A350-1000, le nouveau géant d'Airbus

Airbus: Qatar Airways achète le premier modèle du A350-1000, le nouveau géant des airs

AERONAUTIQUE
Qatar Airways a réceptionné mardi le premier A350-1000, le nouvel appareil d'Airbus, qui entend défier Boeing sur son offre long-courrier…
Le nouvel Airbus A350-1000 est arrivé à Doha le 27 janvier 2018 en grandes pompes.
Le nouvel Airbus A350-1000 est arrivé à Doha le 27 janvier 2018 en grandes pompes. - CHINE NOUVELLE/SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le plus gros avion de ligne européen jamais construit après l’A380 compte bien mettre fin au règne sans partage du Boeing 777. Airbus vient de livrer le premier-né de sa ligne A350-1000 à la compagnie aérienne Qatar Airways.

L’appareil, version allongée de l’A350-900 entré en service il y a trois ans, est doté de moteurs plus puissants. Il semble promis à un bel avenir sur le marché du transport aérien mondial long-courrier, même si le carnet de commandes demande encore à s’étoffer, rapportent Les Echos.

La volonté de supplanter Boeing

Le biréacteur, qui peut transporter plus de 400 passagers (50 de plus que l’A350-900), présente un fuselage plus long de 7 mètres. Il constitue en quelque sorte le chaînon manquant entre l’A350-900 et l’A380, et devrait pouvoir défier Boeing sur le marché à 1.000 milliards de dollars des long-courriers gros porteurs.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

En effet, c’est depuis une dizaine d’années le 777-300ER du constructeur américain qui monopolise ce segment de l’industrie. L’A350-1000 devrait offrir les mêmes avantages, ainsi qu’une consommation de carburant réduite de 25 %, un rayon d’action supérieur et un plus grand confort.

Commandes en baisse

Mais si le « timing » semble propice, l’avenir n’est peut-être pas si rose pour Airbus. Depuis deux ans, la baisse du prix du pétrole et la concurrence sur les lignes long-courriers ont rendu les compagnies plus frileuses. Aux géants du ciel, elles préfèrent des avions plus petits, plus faciles à remplir et… moins cher à l’achat.

Depuis son premier vol d’essai en novembre 2016, le carnet de commandes de l’A350-1000 est ainsi passé de 195 à 169 exemplaires. Son futur rival, le 777X de Boeing, aligne déjà 326 commandes, deux ans avant sa date d’entrée en service. Airbus ne s’inquiète pas outre mesure, soulignant que « l’A350 a déjà destabilisé le leadership du 777, dont Boeing a ramené le rythme de production de 10 à 3,5 appareils par mois ».

Sujets liés