Monoprix entre «en négociations exclusives» pour acquérir le site Sarenza

RACHAT L’enseigne, filiale citadine du groupe Casino, entend se diversifier et devenir aussi un acteur majeur de l’e-commerce non-alimentaire…

20 Minutes avec agence
— 
L'entrée d'un magasin Monoprix.
L'entrée d'un magasin Monoprix. — Jacques Demarthon AFP

Après avoir conclu un accord, en novembre dernier, avec la start-up britannique Ocado, spécialisée dans la distribution alimentaire en ligne, Monoprix vient d’annoncer sa volonté de « compléter son offre » en rendant publique ce lundi son intention de « s’offrir » Sarenza.

>> A lire aussi : Fnac Darty et Carrefour s’allient pour négocier leurs achats d'électroménager et d'électronique

L’enseigne a annoncé dans un communiqué « entrer en négociations exclusives en vue d’acquérir » le géant français du commerce de chaussures et d’accessoires sur Internet.

Une volonté de diversification

Régis Schultz, le président de Monoprix, explique : « Avec Sarenza, [l’enseigne] se positionnera comme un acteur majeur de l’e-commerce non-alimentaire (…). Cette opération s’inscrit pleinement dans la stratégie de nos magasins, locomotives des centres-villes, où Monoprix allie de manière unique une offre alimentaire, non alimentaire et des services innovants. »

Quant au dirigeant de Sarenza, Stéphane Treppoz, il dit se réjouir « de ce projet d’intégration, qui nous permettra de nous adosser à un acteur majeur de la distribution et d’élargir notre offre ».

250 millions d’euros de ventes

La transaction, qui devrait être finalisée dans les prochaines semaines, sera soumise à la consultation des instances représentatives du personnel de Monoprix et de Sarenza ainsi qu’au feu vert de l’Autorité de la concurrence. Pour l’heure, aucun montant n’a été évoqué.

>> A lire aussi : Carrefour, Auchan et Casino parmi les 25 entreprises françaises ayant le plus d’impact sur la planète

Créée en 2005, Sarenza, présente dans une trentaine de pays européens, propose un catalogue de plus de 650 marques et près de 40.000 modèles. L’entreprise a réalisé plus de 250 millions d’euros de ventes l’année dernière.