Nantes: Plus de 120 nouvelles boutiques ont débarqué en centre-ville en un an

ECONOMIE L'activité commerciale du centre-ville continue de se redresser, a annoncé la CCI ce jeudi...

Julie Urbach

— 

NANTES, le 23/04/2013 La foule dans la rue du calvaire
NANTES, le 23/04/2013 La foule dans la rue du calvaire — FABRICE ELSNER/20MINUTES
  • Le chiffre d'affaires des commerces du centre a augmenté de 1,3% en 2017, selon la CCI.
  • Une hausse qui s'accompagne de l'installation de 124 nouvelles boutiques et un taux de vacance commerciale très bas.

C’est vraiment reparti. Après deux années de hausse, le commerce de centre-ville continue de bien se redresser à Nantes. Selon la chambre de commerce et d’industrie, son chiffre d’affaires a d’ailleurs enregistré une progression de 1,3 %, a-t-elle annoncé ce jeudi. « C’est une bonne nouvelle après les baisses successives que nous avons connues entre 2010 et 2014, se réjouit Hugues Frioux, vice-président à la CCI en charge du commerce. Il y a aujourd’hui une vraie dynamique, surtout dans les secteurs de la culture, de l’équipement de la maison et de la personne. »

>> A lire aussi : Les commerces pourront ouvrir deux à trois dimanches à Nantes jusqu'en 2020

Ce mouvement, expliqué surtout par une bonne saison touristique et un centre-ville davantage épargné par les manifestations, les passants l’ont aussi sûrement constaté sur les vitrines. « Pas moins de 124 nouveaux commerces se sont installés en 2017 (contre 119 en 2016 et 85 en 2015), avec un taux de renouvellement commercial de 8 % continue Hugues Frioux. Cela démontre que le centre-ville de Nantes est maintenant très attractif. Rien qu’en décembre dernier, 16 nouvelles enseignes ont fait leur apparition. »

Nouvelles boutiques

« On trouve vraiment de tout, des pop up stores, des magasins de créateurs, des restaurants, détaille Olivier Dardé, le président de l’association de commerçants Plein Centre. De grosses enseignes aussi, même si elles ne représentent qu’un quart des magasins du centre. C’est d’ailleurs cette diversité qui fait notre différence avec la périphérie et Internet, dont la concurrence est rude pour les commerçants. »

Parmi les succès, l’arrivée de marques de décoration comme Hema, AM-PM, Flying Tigers, de cosmétiques comme Rituals, mais aussi de la boutique Lunettes pour tous, qui vient d’ouvrir ses portes rue de la Marne. De nouvelles marques de mode (Bonobo, Clarks…) ont débarqué et d’autres sont annoncées : Bensimon et Sessùn (rue Santeuil) ou encore COS et Superdry (galerie de la Châtelaine) sont attendues dans les prochains mois, avant le géant Uniqlo. « Coté restauration, les tendances asiatiques et vegan se confirment, note la CCI. On note aussi le développement de nouvelles épiceries fines telles que Opson, ou la Catalane »

Avec un taux de vacance commerciale historiquement bas (2,4 %), Nantes se situerait même parmi les centres-villes commerçants les plus dynamiques de France, assure la récente étude Procos. « Sur les 1 590 points de vente du centre-ville, cafés et restaurants compris, on recensait seulement 39 cellules commerciales vacantes au 31 décembre dernier », abonde la CCI. Au bémol près que le carré Feydeau, toujours quasi-vide, n’est pas compris dans ce calcul.