Côte d'Azur: L'hôtellerie-restauration embauche tous azimuts

EMPLOI Les recruteurs s'organisent pour la saison estivale après avoir déjà embauché 12% de plus cet hiver...

Fabien Binacchi

— 

Un serveur de bar (Illustration)
Un serveur de bar (Illustration) — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES
  • Sur les quatre derniers mois, le nombre de déclarations préalables à l’embauche dans le secteur de l’hôtellerie-restauration azuréen a augmenté de 12 % par rapport à la même période fin 2016 et début 2017.
  • Des hôtels organisent des journées de recrutement.

Des grands établissements qui multiplient les rencontres avec les demandeurs d’emploi, des forums ciblés... L’hôtellerie-restauration embauche dans le département, en saisonnier en vue de la haute saison. Mais pas seulement.

« Sur les quatre derniers mois, en période hivernale donc, le nombre de déclarations préalables à l’embauche dans le secteur a augmenté de 12 % par rapport à la même période fin 2016 et début 2017, pointe Chrystelle Diebold, directrice territoriale déléguée de Pôle emploi 06. Et nous sommes même à 20 % de hausse sur les métiers de la cuisine. »

Des salons pris d’assaut

Cette embellie, sans doute liée en partie au rebond du tourisme après l’attentat du 14-Juillet, semble se confirmer à l’approche de l’été. Les entreprises de ce secteur en tension (où l’offre est plus forte que la demande) semblent plus que jamais en demande.

Les 80 stands du 16e Carrefour des métiers de l’hôtellerie-restauration, programmé lundi au Palais des festivals de Cannes, ont été pris d’assaut. « Le salon a été complet avec trois semaines d’avance par rapport à d’habitude », indique Chrystelle Diebold.

Là-bas, près de 2.500 postes seront à pourvoir. Une autre journée de recrutement, elle aussi consacrée à l’hôtellerie-restauration, réunira encore 26 enseignes pour 450 emplois, le 8 mars au Novotel Vieux-Nice. Et ce n’est pas tout.

Des journées de recrutement dans les palaces

Certains établissements organisent directement leurs propres rendez-vous pour trouver de la main-d’œuvre. Le Méridien, sur la promenade des Anglais, recevra les candidats le 21 février. A Cannes, le Carlton, déjà mobilisé lundi, remettra le couvert le 6 mars.

Et, toujours sur la Croisette, les hôtels Majestic et Gray d’Albion, ainsi que leurs plages, accueilleront les demandeurs d’emploi le 16 mars. « Nous avons décidé de créer ces journées annuelles il y a quatre ans pour répondre à un besoin toujours croissant entre le printemps et l’automne », explique Pierre-Louis Renou, le directeur général de ces deux établissements du groupe Barrière.

Quelque 300 postes seront proposés à des candidats, pas forcément diplômés. Des CDD pour beaucoup. Mais « 10 % environ seront également renouvelés et pérennisés », précise le responsable, qui emploie 400 CDI à l’année.