Strasbourg: L'aéroport a (enfin) encaissé «le choc du TGV» et les pertes vers Paris

TRANSPORTS En 2017, l’aéroport de la capitale alsacienne a accueilli un peu plus de 1,2 million de passagers, soit une progression de 12,7%...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: L'aéroport a enfin encaissé le choc du TGV vers Paris
Strasbourg: L'aéroport a enfin encaissé le choc du TGV vers Paris — G. VARELA / 20 MINUTES
  • L’aéroport de Strasbourg avait souffert de la concurrence du TGV entre la capitale alsacienne et Paris.
  • Grâce à une bonne croissance en 2017, « le choc du TGV est derrière nous », a indiqué le président de l’aéroport de Strasbourg.

La concurrence du TGV Est entre Strasbourg et Paris, a fait du tort à l’aéroport de la capitale alsacienne : des lignes vers Roissy et Orly fermer entre 2013 et 2016, une fréquentation divisée presque par deux... les conséquences ont été multiples.

>> A lire aussi: Air France coupe les ailes de la liaison Paris-Strasbourg

Mais c’est du passé. Grâce à une bonne croissance en 2017, « le choc du TGV est derrière nous, a annoncé Thomas Dubus, président de l’aéroport de Strasbourg. L’adaptation a pris un certain temps, 2017 étant la première année où la croissance générée n’a pas été effacée par les pertes sur Paris ».

Le dynamisme du « low-cost »

L’an dernier, l’aéroport de Strasbourg a accueilli un peu plus d’1,2 million de passagers. C’est 135.851 personnes de plus qu’en 2016 (soit une progression de 12,7 % en un an).

« Merci qui » ? Le low-cost, dont les vols représentent 95,7 % de la croissance du trafic enregistrée en 2017, avec une plus forte hausse pour les liaisons internationales.

C’est bien à ce niveau que l’aéroport souhaite encore faire des efforts, le « trafic franco-français étant déjà bien développé », selon Thomas Dubus.

Il faudra donc compter, au rayon des nouveautés de 2018, des liaisons vers Agadir et Oujda (Maroc), Kayseri (Turquie), Héraklion et Rhodes (Grèce) ou encore Grande Canarie (Espagne). Et pour les vols en France ? Bastia et Toulon s’ajoutent à la carte.