L'un des plus grands fonds d'investissement en passe d'être liquidé

Ch. L avec agences

— 

C' est la dernière victime en date de la crise des «subprimes». Le Fonds d'investissement Carlyle Capital Corporation (CCC) a annoncé jeudi être dans l'incapacité de trouver un accord avec ses créanciers. L'organisme n'a pu honorer des appels de marge (voir encadré) dépassant 400 millions de dollars sur les sept derniers jours ouvrables. Il totalise 16,6 milliards de dollars de dettes. Les créanciers vont par conséquent prendre possession de tous les actifs restants du fonds.

CCC a joué ces derniers jours sa survie en tentant de négocier de nouveaux termes de financement avec ses contreparties. En vain.

Il s'agit d'une troisième étape du cycle de contagion de la crise des «subprimes», après l'effondrement des établissements émetteurs de prêts hypothécaires à risques, puis des banques non liées directement à ces titres, comme Northern Rock. Ce sont maintenant les fonds d'investissement qui ne peuvent plus emprunter sur les marchés.

Un appel de marge est un mécanisme obligeant un établissement à apporter la preuve qu'il possède un certain niveau réglementaire de liquidités correspondant à une partie de la valeur des titres ou des positions qu'il détient sur un marché.