Le site de location d'hébergements entre particuliers Airbnb.
Le site de location d'hébergements entre particuliers Airbnb. — Denis Closon/ISOPIX/SIPA

FISCALITE

Une carte de crédit Airbnb permet aux propriétaires d'échapper au fisc

Ce procédé est possible grâce à une société basée à Gibraltar…

L’évasion fiscale, simple comme un clic grâce à Airbnb ? C’est ce qu’affirme ce vendredi Franceinfo, indiquant que la plateforme propose une carte de crédit aux propriétaires d’appartements via une société basée à Gibraltar, leur permettant de soustraire leurs revenus au fisc.

Airbnb propose deux solutions aux propriétaires résidant en France qui louent leur logement sur la plateforme pour récupérer leur paiement : soit le loyer est versé par virement (ce qui représente 90 % des cas selon Airbnb), soit l’argent est viré sur une carte de crédit rechargeable nommée Payoneer, explique la radio.

Airbnb se défend d’inciter à la fraude

« Ce type de comptes adossés à une carte ne sont pas des comptes bancaires à proprement parler. Ils échappent aux accords sur l’échange d’informations bancaires (que Gibraltar a signé avec la France), et restent très pratiques pour ceux qui veulent éviter que l’on sache qu’ils ont de l’argent ailleurs que dans leur pays de résidence », indique à la radio Eric Vernier, chercheur et expert en paradis fiscaux.

>> A lire aussi : Pour son PDG, Airbnb ne retire pas de logements du marché de la location

Les propriétaires peuvent alors dépenser l’argent crédité sur la carte (aux couleurs d’Airbnb) ou le retirer à un distributeur. La plateforme affirme toutefois ne pas inciter à la fraude : « nous leur rappelons la nécessité de s’informer des réglementations fiscales applicables, et de s’y conformer ».

Pour Jean-Bernard Falco, président de l’Ahtop, association de professionnels du tourisme qui se bat contre Airbnb depuis plusieurs années, « ce n’est pas compliqué de comprendre que si un propriétaire Airbnb utilise cette carte, c’est qu’il ne va pas payer l’impôt en France ! »