Les « caisses noires » déchirent le patronat

- ©2008 20 minutes

— 

La patronne des patrons était au courant de l'existence d'une caisse noire dans la métallurgie, a affirmé samedi l'ancien président de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (IUMM), Denis Gautier-Sauvagnac. Une accusation immédiatement démentie par la présidente du Medef. Dans un entretien au Monde daté de dimanche, puis samedi soir sur France 2, Laurence Parisot a réaffirmé n'avoir appris l'existence de ce système occulte de retraits en liquide que « la veille de la publication des faits dans la presse », soit le 25 septembre 2007.

Une version contestée par un proche de Gautier-Sauvagnac, Daniel Dewavrin, évoquant une rencontre avec Laurence Parisot « avant l'été ». La responsable du Medef, qui appelle depuis une semaine les membres de l'UIMM à ne plus représenter les patrons, a riposté en les traitant de « sacrés menteurs ». Fustigeant deux membres de « la vieille garde de l'UIMM », elle a annoncé son intention de porter plainte pour diffamation. Le nouveau président de l'UIMM, Frédéric Saint-Geours, a pour sa part refusé de « commenter les déclarations des uns et des autres », pour laisser la justice « faire sereinement son travail ».

Angeline Benoit (avec AFP)