Nice: La capitale azuréenne dépense davantage que Paris pour ses illuminations de Noël

CA BRILLE Près de 900.000 euros pour Nice contre 700.000 euros pour la capitale…

Mathilde Frénois

— 

Les illuminations de Noël ont été inaugurées sur les Champs-Élysées à Paris, mercredi 22 novembre 2017. Ilustration.
Les illuminations de Noël ont été inaugurées sur les Champs-Élysées à Paris, mercredi 22 novembre 2017. Ilustration. — Jacques BENAROCH

Ça va scintiller à Nice. La capitale azuréenne a, une nouvelle fois, vu grand pour les illuminations de Noël, avec un budget de près de 900.000 euros, dépassant comme l’an dernier celui de Paris et déclinant le thème de l’espace, en avant-goût du carnaval. A Paris, le budget global pour les illuminations est de 700.000 euros par an, dont 220.000 euros pour les illuminations des Champs-Elysées, selon la municipalité.

>> A lire aussi : Paris: Premières illuminations du boulevard Haussmann depuis 20 ans (et vous pourrez les contrôler via smartphone)

« Ce soin particulier apporté aux illuminations de la ville est au fil du temps devenu une marque de fabrique à Nice », commente de son côté la mairie de la capitale azuréenne : « Les visiteurs se déplacent parfois de loin pour contempler ses sublimes décors festifs », veut-elle croire. Cette année, c’est un « Noël cosmique » qui illuminera les places et les avenues, avec des fusées lumineuses, un sapin-fusée de 20 mètres de haut, sans oublier les palmiers de la Promenade des Anglais qui seront également en habit de lumière.

La Trinité avait renoncé aux illuminations

L’an dernier, le maire de Nice, Christian Estrosi, avait choisi d’illuminer plus que jamais la ville, cinq mois après  l'attentat du 14 juillet 2016 qui avait 86 morts et fait chuter la fréquentation touristique. Un emploi sur dix dans les Alpes-Maritimes dépend du tourisme. Le secteur a repris des couleurs cette année avec une fréquentation en hausse de 5,9 % des nuitées d’avril à septembre, selon l’Insee et un trafic passagers en progression à l’aéroport de Nice Côte d’Azur sur les six premiers mois de l’année.

La mairie de Nice a veillé cette année à essaimer des spectacles dans les communes avoisinantes de la métropole, notamment à La Trinité, en proche périphérie, où le maire LR Jean-Paul Dalmasso avait décidé en 2016 de renoncer aux illuminations de Noël, pour économiser 55.000 euros, dans un contexte de disette budgétaire et de baisse des dotations de l’Etat aux communes.