Un SMS reçu par Jérôme Kerviel sème le trouble

V.G. (avec agence)

— 

Jérôme Kerviel, le trader soupçonné de falsifications aux dépens de la Société Générale, a pour la première fois été confronté jeudi à l'un de ses supérieurs hiérarchiques dans le bureau des juges d'instruction, a-t-on appris de sources proches du dossier.
Jérôme Kerviel, le trader soupçonné de falsifications aux dépens de la Société Générale, a pour la première fois été confronté jeudi à l'un de ses supérieurs hiérarchiques dans le bureau des juges d'instruction, a-t-on appris de sources proches du dossier. — Martin Bureau AFP

Encore une histoire de SMS. Le 23 janvier, à la veille de la révélation de l’existence de la «fraude» de 4,9 milliards d’euros, Jérôme Kerviel aurait reçu un texto ambigu du médecin du travail de la Société générale: «Attention, une information va sortir. Protégez-vous. Mettez-vous au vert», dit en substance ce SMS révélé par «Le Parisien».
 
Mais que voulait dire exactement ce texto? La Société générale voulait-elle ménager son trader en lui conseillant de se reposer ou la banque française préparait-elle une fuite de Jérôme Kerviel? Impossible de répondre à la question pour le moment.
 
Confrontation entre Kerviel et son supérieur

Le SMS est maintenant dans les mains des juges Van Ruymbecke et Desset, chargés de l’affaire. Selon «Le Parisien», les deux magistrats devraient bientôt entendre le médecin du travail afin qu’il explicite ce qu’il voulait dire dans le texto.
 
Par ailleurs, Jérôme Kerviel a été confronté jeudi pendant près de six heures à son supérieur hiérarchique direct dans le bureau des juges chargés de l'instruction. Il s'agit de la première confrontation entre le trader, mis en examen et en détention provisoire depuis le 8 février, et l'un de ses supérieurs, en qualité de témoin.