L'étude de Bercy nuance l'augmentation des prix

Angeline Benoit - ©2008 20 minutes

— 

Les premières conclusions de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), révélées hier par le ministère de l'Economie, indiquent des augmentations de prix de 0 % à 27 % entre novembre et janvier. Moins que l'envolée de 5 % à 48 % des prix des yaourts, pâtes, céréales, biscottes, pains de mie, riz, beurre et jambon dénoncée par le magazine 60 millions de consommateurs, à l'origine de l'enquête. Mais le mensuel a relevé les prix sur Internet, où les produits sont jusqu'à 30 % plus chers, note la DGCCRF. Enfin, les disparités sont fortes dans les rayons réels. Bercy invite à comparer les prix des produits, qui varient de 20 % selon les enseignes.

« Ces résultats montrent des évolutions en phase avec notre enquête. Le 11 mars, la DGCCRF donnera le détail », s'est justifiée hier la directrice de 60 millions de consommateurs, Marie-Jeanne Husset. « Notre objectif était de montrer les variations au sein d'une enseigne et entre les enseignes », conclut-elle.