La P'tite Boulangerie a ouvert un établissement rue Notre-Dame à Bordeaux le 6 novembre 2017
La P'tite Boulangerie a ouvert un établissement rue Notre-Dame à Bordeaux le 6 novembre 2017 — LPB

COMMERCE

Bordeaux: La P'tite Boulangerie débarque et veut se multiplier comme les petits pains

Ce concept né au Cap-Ferret vise à aider des artisans boulangers à s’installer dans de petites structures…

  • Pascal Rigo, boulanger émigré aux Etats-Unis, et Christophe Trias ont lancé le premier établissement il y a un an et demi au Cap-Ferret.
  • Deux nouvelles microboulangeries ouvrent cette semaine aux Chartrons et aux Halles de Bacalan.
  • Le concept est de proposer une gamme 100 % bio tout en accompagnant des artisans-boulangers dans leur installation.

Le concept est né il y a un an et demi au Cap-Ferret. Il vise deux objectifs : proposer une gamme de pains 100 % bio, et aider des boulangers de métier à monter leur structure en les accompagnant dans leur développement. La P’tite Boulangerie ouvre cette semaine deux autres structures à Bordeaux : ce lundi rue Notre-Dame dans le quartier des Chartrons, et jeudi dans le nouveau marché des Halles de Bacalan.

>> A lire aussi : «La star des Halles de Bacalan, ce sera le produit et son producteur»

La P'tite Boulangerie a ouvert rue Notre-Dame à Bordeaux
La P'tite Boulangerie a ouvert rue Notre-Dame à Bordeaux - LPB

Dans de petites surfaces – entre 24 m2 et 36 m2 –, le boulanger s’installe, et ne s’occupe dans un premier temps que de son métier. « C’est nous qui l’aidons pour toute la partie gestion/management, explique Arnaud Chevalier, directeur technique en charge du développement pour La P’tite Boulangerie. Il n’investit rien du tout, et au bout de 6 ou 7 ans monte au capital jusqu’à devenir propriétaire majoritaire de l’établissement. » Tous les investissements de départ sont réalisés par la maison-mère.

Devenir un réseau national de microboulangeries d’artisans

L’idée est de rationaliser l’espace pour limiter les coûts d’investissement, tout en garantissant à l’artisan de bénéficier de tout le matériel nécessaire pour fabriquer des produits 100 % maison. « Le métier de boulanger évolue, et beaucoup d’artisans se retrouvent découragés face à la concurrence de grosses enseignes aux prix agressifs », explique encore Arnaud Chevalier.

>> A lire aussi : Le «maraîcher-voyageur» veut vous faire retrouver le goût des légumes anciens

Portée par Pascal Rigo, boulanger-entrepreneur français aux Etats-Unis depuis 25 ans, et Christophe Trias, qui tient une épicerie au Cap-Ferret, La P’tite Boulangerie s’est associée à Florence Méro, chef d’entreprise et ex-CEO dans l’industrie du logiciel, et Arnaud Chevalier, 20 ans d’expertise dans la boulangerie-pâtisserie, pour se déployer et devenir un réseau national de microboulangeries d’artisans.

Produits régionaux

La P’tite Boulangerie garantit par ailleurs la qualité de ses produits, en provenance pour la grande majorité du Sud-Ouest. La gamme de prix va de 1,20 euro pour la baguette tradition bio, à 3,50 euro pour le pain des marins de 500 g. Compter entre 1,20 euro et 1,40 euro pour les ficelles composées, comme celles au chorizo ou à la noisette.

La P'tite Boulangerie propose une gamme de produits bio
La P'tite Boulangerie propose une gamme de produits bio - LPB

Après La P’tite Boulangerie Notre-Dame qui a ouvert ce lundi, la marque investira donc le nouveau marché de Bordeaux, Les Halles de Bacalan, à partir de jeudi. « Ce sera la première fois en France qu’une véritable boulangerie d’artisans qui pétrit et cuit son pain en permanence prendra ses quartiers au sein d’un marché couvert. »

Si le concept fonctionne, la chaîne pourrait s’installer dans d’autres marchés couverts. Elle vise aussi des cœurs de villages, « où il y a une forte attente pour le retour de vraies boulangeries ».