Prix de l'immobilier à Nancy: Des prix encore raisonnables, même dans la vieille-ville au cœur du centre

ACHAT D'APPARTEMENT Alors que le marché est reparti à la hausse, « 20 Minutes » s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France. A Nancy, ville étudiante avec une belle offre de neuf, les prix restent raisonnables…

Bruno Poussard

— 

A Nancy, les prix des appartements sont plus élevés dans la vieille, au Sud et à l'Est de la place Stanislas, beaucoup moins du côté Ouest de la ville. Illustration
A Nancy, les prix des appartements sont plus élevés dans la vieille, au Sud et à l'Est de la place Stanislas, beaucoup moins du côté Ouest de la ville. Illustration — Marc Ryckaert/Wikipedia/CreativeCommons.
  • A Nancy, le volume des ventes est comme ailleurs reparti à la hausse, moins les prix.
  • De bonnes affaires sont ainsi possibles à Nancy, jusqu’au cœur du centre-ville.

Nancy ne fait pas exception à la tendance actuelle. Comme ailleurs, le nombre de ventes d’appartements est en hausse dans la cité meurthe-et-mosellane. « Sur la métropole, le marché se tient bien, confirme Hugues Devaux, du Cabinet Devaux. Mais les prix, c’est autre chose. Les ventes ne sont pas homogènes et les prix restent très maîtrisés. »

Sur un marché pourtant dynamique, la faible démographie nancéenne expliquerait entre autres cette maigre évolution. « Depuis la reprise de 2015, on remarque que les prix commencent à remonter légèrement sur le début de l’année », nuance toutefois Damien Gegout, membre de l’observatoire de l’immobilier de la chambre des notaires.

Les trois pièces et moins très demandés, mais abordables

A Nancy, la production de logements neufs est par ailleurs importante, à l’image du projet d’éco-quartier de Nancy Grand Cœur aux 700 logements attendus en 2019. « Il y a beaucoup permis de construire donnés, et de nombreuses livraisons sont attendues », ajoute Hugues Devaux, par ailleurs président de la Fnaim interdépartementale.

Dans cette ville étudiante, 72 % des ventes depuis janvier 2017 concerneraient, d’après les chiffres notariaux, les logements de trois pièces et moins (et les studios, 17 %, parmi eux). « Les trois pièces de moins de 200.000 euros sont très demandés, approuve Hugues Devaux. Ces logements partent entre 180.000 et 250.000 euros, en moyenne. »

Dans une région où les prix restent raisonnables, ceux de Nancy (comme ceux de Metz) semblent encore accessibles. « En moyenne, sur les ventes effectuées sur les douze derniers mois, le mètre carré est de 1.780 euros sur Nancy même, et de 1.530 euros sur toute la métropole », précise Damien Gegout, de l’office notarial de la ville.

D'après les calculs de l'Agence de développement et d'urbanisme de l’agglomération strasbourgeoise (Adeus), Nancy serait ainsi, avec Brest, la métropole où le nombre le nombre d'années de revenus nécessaires pour acheter un appartement 3 pièces est le moins important: comptez 11 ans pour un T3 ancien et 18,5 pour un 3 pièces neuf.

Des bons plans dans le Nord-Ouest et en périphérie

Des quartiers y sont plus abordables que d’autres. « Surtout ceux où les immeubles collectifs sont plus nombreux, reprend Hugues Devaux. Un primo-accédant qui veut un 3 pièces de 70m2 peut faire une bonne affaire, il y a des opportunités jusque dans le centre-ville. » Autour de 2.000 euros le mètre carré dans l’ancien, 3.500 euros pour du neuf.

A en croire le notaire, toujours sur les douze derniers mois, Charles III, dans la vieille ville, serait le quartier le plus demandé (pour 1.900 euros le m2 en moyenne), tout comme son voisin côté Est, Stanislas (2.000 euros/m2 en moyenne). Suivraient ensuite Montdésert, Jeanne d’Arc, Poincaré, Foch, Anatole France, puis Beauregard, Boufflers, un peu plus au Nord-Ouest (entre 1.300 et 1.400 euros/m2 en moyenne !).

En première couronne de Nancy, « pas si loin du centre, avec des logements de qualité dans des communes bien desservies » dixit Damien Gegout, Laxou et Villiers côté Ouest, comme Saint-Max et Dommartemont côté Est qui ont toujours la cote en périphérie de la ville, permettent aussi de trouver des tarifs encore plus avantageux.