Gaz: Les tarifs réglementés augmenteront de 2,6% en novembre

ENERGIE Les tarifs augmenteront de 0,8 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,7 % pour ceux qui l’utilisent pour se chauffer et de 1,2 % pour ceux qui en font un double usage…

20 Minutes avec AFP

— 

L'homme avait posé 14 bouteilles de gaz dans sa voiture. (Illustration)
L'homme avait posé 14 bouteilles de gaz dans sa voiture. (Illustration) — Denis Cloison/SIPA

Les tarifs réglementés du gaz naturel, encore appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, augmenteront en moyenne de 2,6 % au 1er novembre, selon une décision de la Commission de régulation de l’Energie (CRE) publiée ce mardi au Journal officiel.

Les tarifs réglementés augmenteront de 0,8 % pour les consommateurs qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,7 % pour ceux qui l’utilisent pour se chauffer et de 1,2 % pour ceux qui en font un double usage chauffage et cuisson, détaille la CRE dans sa délibération.

Les tarifs réglementés en sursis

Il s’agit de la deuxième hausse consécutive des tarifs réglementés, qui ont baissé au printemps et en été avant de remonter en octobre en raison de la hausse du prix du gaz sur les marchés de gros.

Les tarifs réglementés du gaz sont révisés mensuellement, selon une formule qui n’inclut pas les diverses taxes mais prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

>> A lire aussi : Smart Avenir, le premier dispositif qui permet de passer de l’électricité au gaz selon la consommation

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc.).

Les tarifs réglementés sont en sursis depuis que le Conseil d’Etat, saisi par des fournisseurs concurrents d’Engie, a jugé en juillet que leur maintien était contraire au droit européen.