Bretagne: Le Brexit décourage les touristes britanniques à traverser la Manche

TOURISME La compagnie Brittany Ferries a vu le nombre de ses passagers baisser...

avec AFP

— 

Un navire de la Brittany Ferries, ici en escale entre Saint-Malo et Dinard.
Un navire de la Brittany Ferries, ici en escale entre Saint-Malo et Dinard. — C. Allain / 20 Minutes

Elle appelle « à une mobilisation sans précédent pour promouvoir la destination France en Angleterre ». La compagnie maritime Brittany Ferries a vu son trafic de passagers transmanche baisser de 5 % pour l’année 2016-2017 et s’inquiète des conséquences du Brexit. La baisse de la livre sterling devrait également nuire à la fréquentation de ses lignes.

Des résultats financiers en baisse

De novembre 2016 et octobre 2017, un peu moins de 2 millions de passagers ont emprunté les ferries de la compagnie basée à Roscoff (Finistère) qui emploie plus de 2.700 personnes. « Le niveau actuel de la livre sterling va fortement impacter nos résultats financiers futurs », indique le président du conseil de surveillance Jean-Marc Roué dans un communiqué. La compagnie présente un chiffre d’affaires de 455 millions d’euros pour cet exercice.

La compagnie s’inquiète surtout de la nette baisse du nombre de nouveaux clients, essentiels pour mesurer le dynamisme d’une destination touristique. « Cela pose la question de l’attractivité de nos régions du Grand Ouest pour les générations à venir de Britanniques », indique la compagnie finistérienne.