VIDEO. L'A330neo a décollé de Toulouse pour son premier vol d'essai

AERONAUTIQUE Airbus réalise ce jeudi le premier vol d’essai de la version remotorisée de son long-courrier…

B.C.

— 

L'A330neo, la version remotorisé de l'A330, a décollé du tarmac de Toulouse-Blagnac le 19 octobre 2017 pour son premier vol d'essai.
L'A330neo, la version remotorisé de l'A330, a décollé du tarmac de Toulouse-Blagnac le 19 octobre 2017 pour son premier vol d'essai. — J.V. Reymondon / Airbus
  • La version remotorisée de l’A330 a débuté ce jeudi une campagne d’essais de six mois.
  • Airbus a enregistré 212 commandes fermes de son A330neo.
  • Cette version doit permettre de réduire de 25 % la consommation de carburant.

Le temps n’était pas de la partie. Mais cela n’a pas empêché l’A330neo, la version remotorisée du long-courrier d’Airbus équipée de sharklets, ces bouts d’aile recourbés plus aérodynamiques, de s’envoler jeudi matin du tarmac de Toulouse-Blagnac pour son premier vol d’essai de 4 heures.

Comme toutes les versions néo de ses appareils, l’A330neo doit « réduire de 25 % la consommation de carburant par siège par rapport aux avions concurrents » estime l’avionneur européen, qui vise en particulier les Boeing 767 et le 777.

212 commandes

Equipé de moteurs Trent 7.000 Rolls-Royce, il sera proposé aux compagnies aériennes en deux versions. Une pouvant accueillir 257 passagers (A330-800neo) et de 287 passagers (A330-900neo). Son intérieur a aussi été complètement revu par les équipes d’Airbus, avec un nouveau design.

La campagne d’essais doit durer six mois. Au cours du premier semestre 2018, Airbus livrera son premier exemplaire à TAP Portugal qui en a commandé 14 exemplaires.

Pour l’instant, le groupe aéronautique affiche un total de 212 commandes fermes pour cette version neo du A330, assemblé dans les usines toulousaines d’Airbus.