Biotechnologies: Fermentalg arrive enfin sur le marché avec une huile d'algues riche en omégas-3

INNOVATION Sept ans après sa création, l'entreprise de fabrication de microalgues basée à Libourne (Gironde) lance enfin son premier produit et vient de signer un accord commercial avec un géant japonais...

Mickaël Bosredon

— 

Le laboratoire de Fermentalg fabrique des microalgues notamment dans le domaine de la nutrisanté
Le laboratoire de Fermentalg fabrique des microalgues notamment dans le domaine de la nutrisanté — Fermentalg
  • Fermentalg a redéfinit sa stratégie et fait du secteur de la nutrisanté sa priorité.
  • Parallèlement elle a signé un accord commercial avec le japonais DIC pour la fabrication de pigments naturels.

L’année 2017 restera l’année de la transition pour Fermentalg, pépite régionale de la biotechnologie en Nouvelle-Aquitaine. Sept ans après son lancement, ce fabricant de microalgues, qui emploie désormais 64 personnes à Libourne (Gironde), est en effet passé de la phase de recherche à la phase commerciale, avec notamment la mise sur le marché, cet été, de son premier produit, le DHA 350, une huile d’algues riche en omégas-3.

>> A lire aussi : Nos voitures vont-elles bientôt rouler avec du carburant aux microalgues?

« Début 2017 nous avons précisé notre stratégie et définit un marché prioritaire, qui est celui de la nutrition et de la santé », explique à 20 Minutes Philippe Lavielle, nouveau PDG de Fermentalg. Les omégas-3 issus de la fermentation d’algues représentent pour le PDG un important vecteur de croissance.

 « La population mondiale se nourrit dans une recherche’d’amélioration de la santé »

« Depuis quelques années l’industrie agroalimentaire est en train de se transformer, veillant davantage au respect de l’environnement, et s’orientant de plus en plus vers les produits qui offrent des bénéfices nutritionnels, explique Philippe Lavielle. La population mondiale se nourrit en effet dans une recherche d’amélioration de la santé, et de plus en plus de gens adoptent une alimentation végétarienne, prenant en compte les questions de souffrance animale. »

>> A lire aussi : Nantes: Il veut nous faire boire des micro-algues au petit-déjeuner

Dans ce contexte, « notre plateforme de microalgues s’avère très intéressante : elle est respectueuse de l’environnement - alors que la production d’oméga’-3 d’origine animale pose la question de la ressource océanique - et ses apports nutritionnels s’avèrent complémentaires à la protéine végétale. »

Souches de microalgues
Souches de microalgues - Fermentalg

Un accord commercial avec un géant japonais dans le domaine des pigments naturels

Parallèlement, Fermentalg a signé un accord commercial avec le géant japonais DIC Corporation (principal fournisseur mondial d’encres d’impression, 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires) dans le domaine de la fabrication de pigments naturels. « Ce partenariat témoigne de notre volonté d’accélérer le développement et la commercialisation de produits innovants, dont le pigment bleu naturel phycocyanine qui peut révolutionner le segment des colorants naturels alimentaires. » Ces pigments issus des microalgues peuvent notamment être utilisés dans la fabrication de glaces et de bonbons.

>> A lire aussi : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les microbiotes, ces bactéries qui nous font du bien

Le japonais DIC a ainsi investi 5 millions d’euros dans Fermentag, « ce qui va nous permettre de renforcer notre savoir faire dans le domaine des couleurs. » Philippe Lavielle y voit le signe que Fermentalg est une véritable « pépite régionale » de la biotechnologie, que « beaucoup de monde nous envie. » Avec en parallèle une augmentation de capital de 11 millions d’euros, soutenue et garantie par ses actionnaires de référence, au premier rang desquels Bpifrance, Fermentalg voit rentrer dans ses caisses de l’argent frais qui doit permettre d’accélérer cette phase de commercialisation qui avait quelque peu tardée depuis le lancement de l’entreprise.

L’année 2018 devrait venir confirmer ces partenariats et ces mises sur le marché, avec la signature prochainement d’accords de distribution de produits en Europe et aux Etats-Unis.