Scandale fiscal: la justice allemande a versé cinq millions d’euros à un informateur

V.G. (avec agence)

— 

Les autorités allemandes ont confirmé samedi avoir réussi à contourner le secret bancaire du Liechtenstein en achetant à un informateur des données bancaires qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête sur une affaire de fraude fiscale de grande ampleur.
Les autorités allemandes ont confirmé samedi avoir réussi à contourner le secret bancaire du Liechtenstein en achetant à un informateur des données bancaires qui ont conduit à l'ouverture d'une enquête sur une affaire de fraude fiscale de grande ampleur. — Henning Kaiser AFP

C’est le plus gros scandale d’évasion fiscale de l’histoire en Allemagne. La justice a révélé vendredi enquêter sur un millier de «personnalités-clé» du pays soupçonnés d’avoir dissimulé leur fortune au Liechtenstein, ce petit paradis fiscal coincé entre l'Allemagne, la Suisse, l'Italie et l’Autriche.

On en sait plus sur l’enquête qui a permis de découvrir cette incroyable fraude. Les services secrets allemands ont versé durant des années d'importantes commissions à des employés de banques de la principauté du Liechtenstein en échange d'informations sur des comptes de clients allemands, a affirmé lundi le quotidien Berliner Zeitung. «Avec l'aide d'au moins l'une de ces sources, ils se sont procurés les documents sur des fraudeurs du fisc allemand», a précisé le journal berlinois, citant des sources proches des services secrets.

Les services secrets (BND) ont laissé filtrer dans la presse allemande ce week-end qu'ils avaient été contactés par un informateur en 2006 auquel ils auraient versé environ cinq millions d'euros en échange d'informations ayant conduit à une enquête sur le plus grand scandale de fraude fiscale de l'histoire allemande, selon le Berliner Zeitung. Mais vu l’étendue de la manipulation, on imagine que le fisc allemand devrait largement se rembourser.

900 mandats de perquisition

La justice allemande a démarré lundi de vastes perquisitions avec des opérations lancées notamment à Munich (sud), Francfort (ouest) et Hambourg (nord), ont rapporté des médias allemands.

Premier épinglé, le patron de la Deutsche Post, Klaus Zumwinkel, a démissionné vendredi, au lendemain d'une perquisition à son domicile et son bureau. Les enquêteurs ont l'intention d'effectuer entre 20 et 25 perquisitions par jour, affirme le quotidien Süddeutsche Zeitung lundi, alors que 900 mandats de perquisitions auraient été délivrés dans cette affaire.

Angela Merkel se pose des questions sur le Liechtenstein

En Allemagne, tous les regards se tournent sur le Liechtenstein qui risque de devoir faire de gros efforts en matière de transparence. La chancelière allemande Angela Merkel a dit espérer une harmonisation de la transparence financière au sein de l'Union européenne et évidemment de la principauté du Liechtenstein.

«Nous n'obtiendrons pas d'harmonisation fiscale», mais «nous avons tout de même une certaine attente[…]. Nous essayons de rendre le niveau de transparence comparable» dans chaque pays, a dit Angela Merkel devant la presse étrangère. Elle a rappelé que cela avait déjà été négocié au sein de l'Union européenne et relevé que «le Liechtenstein est un pays où nous avons encore des questions».