Budget 2018: Quand Jean-Michel Blanquer contredit Emmanuel Macron

COMMUNICATION Le discours du président à Istres (Bouches-du-Rhône) en juillet était pourtant clair…

Nicolas Raffin
— 
Le Ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer visite une école le 18 août 2017.
Le Ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer visite une école le 18 août 2017. — AFP

C’est bientôt la rentrée scolaire, et Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education, a logiquement lancé une petite offensive médiatique. Parmi les différentes annonces faites ce lundi sur BFM TV et dimanche aux Echos, une en particulier a retenu l’attention : la hausse du budget du ministère en 2018. « On est en dessous de 50 milliards [d’euros], on va passer au-dessus » a expliqué Jean-Michel Blanquer.

Problème : cette déclaration contredit celle… d’Emmanuel Macron. Dans son discours prononcé sur la base militaire d’Istres le 20 juillet dernier, le président de la République promettait une augmentation du budget des Armées pour 2018, affirmant qu’« aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté ».

Alors qui dit vrai ? Y a-t-il eu de nouveaux arbitrages entre-temps ? Contacté par 20 Minutes ce lundi matin, le service de presse de l’Elysée renvoie la balle à Matignon, qui indique qu'Edouard Philippe « a répété à plusieurs reprises cet été que l'Education nationale faisait partie des budgets prioritaires ». Cette augmentation du budget va poser de nouveaux défis économiques au gouvernement, qui a promis d’avoir un déficit public inférieur à 3 % en 2018.