Gaz, électricité, livret A, transports... Tout ce qui change au 1er août

CONSOMMATION Des hausses et une baisse au programme…

N.R. avec AFP

— 

Un compteur Linky.
Un compteur Linky. — LODI FRANCK/SIPA
  • Les tarifs réglementés de l'électricité sont revus à la hausse.
  • La rémunération du livret A reste à 0,75%.

C’est l’été, et certaines factures vont grimper. Comme chaque année, plusieurs tarifs font l’objet d’une révision par le gouvernement. Les modifications concernent le coût de l’énergie (gaz, électricité) et les produits d’épargne réglementés (livret A). Enfin, les Franciliens auront, quant à eux, à débourser quelques euros en plus pour leur pass Navigo.

>> A lire aussi : Paris: Il monte, il monte, il monte le prix du pass Navigo... 75,20 euros au 1er août!

Le gaz en baisse, l’électricité en hausse

Suites aux différentes propositions émises par la commission de régulation de l’énergie (CRE), les 27 millions de foyers concernés par les tarifs réglementés de l’électricité verront leur facture augmenter de 1,7 % le mois prochain.

Pour le gaz, c’est l’inverse : son coût va baisser de 0,8 % pour 3 millions de ménages. La baisse sera plus modeste pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson (-0,3 %) et pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude (-0,5 %). Ces tarifs réglementés du gaz sont néanmoins appelés à disparaître, le Conseil d’État ayant décidé le mois dernier qu’ils étaient « contraire au droit de l’Union européenne ».

Pas de changement pour le livret A

Si la formule de calcul avait été respectée, le taux du livret A aurait dû passer à 1 %. Mais la Banque de France a souhaité conserver le taux actuel de 0,75 %. Ce niveau de rémunération, le plus faible depuis la création du livret (en 1818) est maintenant en vigueur depuis deux ans.

>> Le livret A sera-t-il bientôt taxé? C'est faux, dément Bercy

Le pass Navigo à 75 euros par mois

Déjà augmenté l’année dernière, le pass Navigo va grimper à 75,20 euros mensuels. Une hausse annoncée en juin par la présidente d’Île-de-France, Valérie Pécresse. Malgré cette augmentation, le syndicat des transports de la région (Stif) affirme que Paris reste « l’une des meilleures offres du monde » si l’on rapporte le prix du pass à la densité du réseau.