Sécurité sociale: La réduction du déficit moins importante que prévue

SANTE Le gouvernement table sur un retour à l'équilibre à horizon 2020...

20 Minutes avec AFP

— 

 Immeuble de la Caisse d'assurance maladie ou Sécurite Sociale, Le Mans Sarthe, 26 Fevrier 2017;
Immeuble de la Caisse d'assurance maladie ou Sécurite Sociale, Le Mans Sarthe, 26 Fevrier 2017; — GILE MICHEL/SIPA

Du mieux mais ce n'est pas suffisant. Le déficit de la Sécurité sociale continue de se réduire et devrait atteindre 5,5 milliards d'euros en 2017, une baisse toutefois moins importante que prévue, alors que le gouvernement table sur un retour à l'équilibre à horizon 2020.

Dégradé de 1,3 milliard d'euros par rapport aux prévisions de la loi de finance élaborée sous le mandat de François Hollande, le déficit du régime général et du Fonds de solidarité vieillesse (FSV), qui verse le minimum vieillesse et les cotisations retraites des chômeurs, devrait poursuivre sa décrue par rapport à 2016 où il atteignait 7,8 milliards d'euros.

L'Assurance maladie en mauvaise forme

Selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) qui rendra jeudi son rapport aux ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le déficit du régime général devrait ainsi atteindre 1,6 milliard d'euros. Le budget voté à l'automne l'avait prévu à 400 millions d'euros.

En cause, les moins bons résultats de l'Assurance maladie, dont le trou devrait persister à 4,1 milliards en dépit des économies qui lui sont demandées chaque année, alors qu'on l'attendait à 2,6 milliards d'euros.

La branche retraite en excédent

Le déficit du Fonds de solidarité vieillesse (FSV), autre composante de la Sécu, qui verse les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse devrait lui aussi persister et atteindre 4 milliards d'euros.

Bonne nouvelle en revanche du côté de la branche retraite qui serait pour le deuxième année consécutive en excédent, de 1,1 milliard d'euros, selon la Commission des comptes. Enfin, la branche famille afficherait un solde positif de 500 millions et celle des accidents du travail de 900 millions.