Etats-Unis: Cette startup paie une prime aux employés qui font du sport et dorment bien la nuit

MANAGEMENT Les employés de la société Casper gagnent 18 euros à chaque fois qu'ils vont faire du sport...

20 Minutes avec agence

— 

Un cours de yoga à Memphis (Tennessee), le 30 mars 2013.
Un cours de yoga à Memphis (Tennessee), le 30 mars 2013. — Kyle Kurlick/AP/SIPA

Une start-up américaine a récemment fait parler d’elle grâce à une politique managériale pour le moins… originale :

Les employés de Casper, une start-up de vente de matelas en ligne, peuvent gagner près de 190 dollars par mois (166 euros) en utilisant des applications mobiles qui suivent leur activité physique et leur temps de sommeil.

Ainsi, ils peuvent gagner « 18 euros par cours de sport, 18 centimes pour 1,5 km de marche et 3,50 euros pour 1,5 km de jogging », rapporte Slate. « Participer à une course leur rapporte 44 euros ». Et s’ils acceptent que leur temps de sommeil soit suivi par l’application, cela leur rapporte 1,75 euro par nuit.

La géolocalisation suit les salariés à la trace

Impossible de tricher, puisque tout est suivi via l’application IncentFit. Un système de géolocalisation permet même de vérifier que l’employé est bien allé à la salle de sport.

>> A lire aussi : Paris: Un patron offre des vacances illimitées à ses salariés

« On peut offrir des abonnements en club de gym mais souvent les gens ne les utilisent pas. Les récompenses financières motivent vraiment à changer de comportement », explique Neil Parikh, cofondateur de Casper, à Quartz.

Une manière de repérer les employés modèles ?

Cette surveillance permanente du mode de vie des salariés pose toutefois de réelles questions d’ordre éthique et moral. Quid de votre vie privée et de la sécurité de vos données personnelles ? Car même s’ils n’ont pas accès à la totalité des données, les managers de chez Casper savent combien chacun de leurs salariés gagne grâce à l’application.

>> A lire aussi : Nous sommes hyper-connectés, mais «il n’y a plus de "vraie vie" à laquelle revenir»

De quoi faire craindre quelques dérives. « Les scores des employés pourraient influencer certaines décisions du management. Telle personne qui vit particulièrement sainement pourrait être plus susceptible d’obtenir une promotion », s’inquiète Slate.

69 % des salariés conquis

Pour l’instant, les employés de Casper ne semblent pas se préoccuper de cette question. Ils sont actuellement 69 % à avoir adopté ce système pour augmenter leurs revenus.

Ce système pourrait avoir de beaux jours devant lui, en particulier aux Etats-Unis, pays où l’employeur est en partie responsable des coûts d’assurance maladie. « Avoir des employés en bonne santé est avantageux », résume Slate.