La Fed baisse ses taux, Wall Street chute quand même

BOURSES La morosité perdure sur les marchés financiers: New York, Paris, Londres, Francfort et Eurostoxx 50 sont en baisse...

C.Ch. avec agence

— 

Wall Street a rebondi lundi, grâce à l'anticipation d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale, bien que les inquiétudes persistantes pour l'économie mondiale aient fait retomber les Bourses asiatiques et la plupart des Bourses européennes.
Wall Street a rebondi lundi, grâce à l'anticipation d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale, bien que les inquiétudes persistantes pour l'économie mondiale aient fait retomber les Bourses asiatiques et la plupart des Bourses européennes. — Emmanuel Dunand AFP

La morosité perdure sur les marchés financiers. Ce mercredi, on pouvait penser que Wall Street allait se redresser. En effet, la banque centrale américaine, la Fed, a annoncé qu’elle allait  baisser ses taux d'intérêt. But affiché: relancer l'économie et contrer les risques de récession. Malgré cela, la Bourse de New York a clôturé en baisse mercredi sur des prises de bénéfices: le Dow Jones a perdu 0,30% et le Nasdaq 0,38%.

Le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a perdu 37,47 points à 12.442,83 points et l'indice Nasdaq, à forte composante technologique, 9,06 points à 2.349,00 points.

Déjà, dans l’après-midi, la Bourse de Paris était repartie à la baisse, le CAC 40 perdant 1,37% dans un marché circonspect avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), et pénalisé par le net repli des valeurs pétrolières et automobiles.

L'indice parisien a cédé 67,88 points à 4.973,57 points, dans un volume d'échanges de 7,3 milliards d'euros. Depuis qu'il est passé sous les 5.000 points lors de sa séance noire du 21 janvier (-6,83% ce jour-là), il oscille entre 4.700 et 4.950 points.

Londres a reculé de 0,81%, Francfort de 0,26% et l'Eurostoxx 50 de 0,55%.