«Le pays bigouden est choqué» par l’affaire Jérôme Kerviel

TEMOIGNAGES Le trader de la Société générale était originaire de Pont-l’Abbé, dans le Finistère...

Catherine Fournier

— 

Depuis quelques jours, Pont-l’Abbé dans le Finistère est sous le feu des projecteurs médiatiques. Non pas pour ses bigoudennes, mais pour être la ville d’origine de Jérôme Kerviel, le trader mis en examen dans le cadre d’une gigantesque fraude à la Société générale.

Selon nos informations, le maire de cette ville de 8.000 habitants a failli tomber de sa chaise en apprenant la nouvelle. Et pour cause. Thierry Mavic (UMP) connaissait bien ce jeune homme de 31 ans, à qui il avait demandé de rejoindre sa liste pour les municipales de 2001. «Il n’est pas resté longtemps car il avait d’autres projets en tête», confie l’édile à 20minutes.fr, affirmant être «consterné» par toute cette affaire. «Ça révèle bien la manière dont le milieu financier fonctionne. Tant que ça rapporte, on ferme les yeux, mais dans le cas contraire... Alors que Jérôme n’a pas mis un sou dans sa poche», lâche-t-il.

«C’était quelqu’un de très simple»

Du maire à la coiffeuse en passant par le prof de judo, «tout le pays bigouden est choqué» par le portait dressé de Jérôme Kerviel depuis sa mise en cause dans une fraude qui a fait perdre 4,9 milliards d’euros à la Société générale. «C’était quelqu’un de très simple et de serviable», se souvient Philippe Orhant, qui lui a enseigné le judo entre l’âge de 10-11 ans et 16-17 ans.  «Il paraissait plus mûr, bien à sa place et pas du tout replié sur lui-même, explique-t-il à 20minutes.fr Vu d’ici, tout le monde se dit que ce n’est pas possible qu’il soit un requin de la finance.»

Sa mère retraitée, Marie-Josée Kerviel, n’était pas joignable ce mardi, ayant rejoint son fils en région parisienne, où vit également le frère de ce dernier, Olivier. «Elle est vite partie le réconforter car il n’allait pas bien», a déclaré à la presse la tante du trader, Sylviane Le Goff. «C’est une famille soudée», renchérit Thierry Mavic. Le père, qui était artisan forgeron, est décédé en 2006 à l’âge de 70 ans.