Le taux du Livret A ne passera pas à 4 %

Angeline Benoit (avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Une déception pour 45 millions d'épargnants, un soulagement pour le logement social. Le Premier ministre François Fillon a fixé hier à 3,5 % la rémunération du Livret A, et à 4,25 % celle du livret d'épargne populaire (LEP) à compter du 1er février. Pourtant, la progression de l'inflation et des taux d'intérêt auraient dû propulser le Livret A de 3 % à 4 % et le LEP de 4 % à 5 %, en vertu du mécanisme automatique instauré en 2003 pour mettre fin aux polémiques à chaque ajustement.

Selon Matignon, le nouveau taux du Livret A s'établira « à un niveau supérieur à l'inflation tout en préservant les conditions de financement du logement social ». « Cette décision fait suite au constat par le gouverneur de la Banque de France de l'existence de circonstances exceptionnelles », ont expliqué les services du Premier ministre. Selon les textes officiels, le mode de calcul peut être remis en cause si la Banque de France estime qu'une dérogation est justifiée. Depuis quelques jours, les acteurs du logement social, qui empruntent et rémunèrent les sommes collectées dans les livrets, s'étaient émus d'une forte hausse du taux de l'épargne réglementée, qui aurait augmenté le coût du financement des HLM.