Les RTT sonnent et trébuchent à l'hôpital

A. B. (avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Huit cent mille journées à 300 euros. C'est ce que trois intersyndicats hospitaliers (CMH, INPH et Snam-HP) ont obtenu hier du ministère de la Santé pour régler une partie du problème des journées de RTT accumulées par les médecins hospitaliers depuis 2002. Le coût de cette mesure, qui sera financée par l'Etat et les hôpitaux, est estimé à 350 millions d'euros. Sur les 4 millions recensées, il restera donc encore 3,2 millions de journées dans des comptes épargne-temps à gérer pour l'ensemble des professionnels de la santé, ainsi que 23 millions d'heures supplémentaires.

La Coordination des praticiens hospitaliers (CPH), qui affirme représenter 40 % des praticiens, fait bande à part. « La somme de 300 euros est loin de la valeur actuelle d'une journée d'un médecin hospitalier, qui est plus proche de 420 euros », a expliqué son président, Pierre Faraggi. « Nous devons donc travailler plus pour gagner moins », a-t-il ironisé. Les syndicats veulent également définir avec la ministre un « calendrier précis » sur la revalorisation des praticiens hospitaliers et la conversion d'une partie des journées accumulées en points de retraite.

Sur www.20minutes.fr

Vous interviewez Patrick Pellous à 16 h