VIDEO. «Panama Papers» : Quel résultat pour le scandale un an après?

OFFSHORE Il y a un an, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) mettait en lumière le scandale des « Panama Papers », un vaste système d’évasion fiscale…

Aurélie Bazzara
— 
La police devant le cabinet d'avocats de Mossack-Fonseca lors de perquisitions, à Panama, le 12 avril 2016
La police devant le cabinet d'avocats de Mossack-Fonseca lors de perquisitions, à Panama, le 12 avril 2016 — Ed Grimaldo AFP

La gigantesque fuite des « Panama Papers » a secoué la planète. En avril 2016, plus de 11,5 millions de documents secrets issus d’un bureau d’avocats localisé au Panama et édités entre 1977 et 2015 ont révélé l’existence d’un vaste système d’évasion fiscale. Dans le viseur:  des responsables politiques et sportifs mais aussi des milliardaires à travers le monde. Un an plus tard, quel a été l’impact de ces révélations ?

Au moins 150 enquêtes ont été lancées dans 79 pays pour évasion fiscale ou blanchiment d’argent supposés, selon le Centre pour l’intégrité publique, organisation journalistique à but non lucratif basée à Washington, qui hébergeait jusqu’en février l’ICIJ. La France a par ailleurs mis le Panama sur la liste des paradis fiscaux, à la grande colère du pays d’Amérique centrale.

De son côté, le gouvernement panaméen a pris diverses mesures pour lutter contre la fraude fiscale et le blanchiment de capitaux. Des ONG saluent ces avancées. « Mais il y a encore beaucoup de pain sur la planche », a expliqué à l’AFP Manon Aubry, porte-parole d’Oxfam, pour qui les « Panama Papers » ne sont que « la partie visible de l’iceberg ».