Budget «dating»: Quels sont les célibataires les plus dépensiers d'Europe?

AMOUR Les Français sont loin d’être les plus dépensiers quand il s'agit d'organiser un rendez-vous galant…

Nicolas Raffin

— 

En France, il y aurait 6 millions de célibataires actifs d'après l'étude TNS-Cebr-Meetic.
En France, il y aurait 6 millions de célibataires actifs d'après l'étude TNS-Cebr-Meetic. — Natacha Pisarenko/AP/SIPA

Que représente l’« économie des célibataires » à l’échelle du continent européen ? 20 Minutes vous révèle le résultat de la 3e étude menée par TNS et analysée par le Centre de recherche en gestion économique (CEBR) pour le compte de Meetic. Sept pays ont été passés au crible : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et la Suède.

Pour son rapport*, l’organisme a comptabilisé les célibataires « actifs » en Europe, c’est-à-dire ceux qui organisent des rendez-vous. D’après le CEBR, les sept pays recensés totalisaient 33,2 millions de célibataires actifs en 2016. L’année dernière, ces derniers se sont rendus à 691 millions de « dates », soit environ vingt rendez-vous par personne.

>> Lire aussi : Comment le tourisme pour célibataires se développe peu à peu

Une économie lucrative

Premier constat : en additionnant les dépenses faites en vue des rencontres (transport, repas, loisirs, cadeau, coiffeur, vêtements… et contraceptifs), les célibataires européens ont dépensé pas moins de 24,8 milliards d’euros en 2016. « Les restaurants et les bars profitent clairement de la culture de la rencontre », note le rapport, puisque ce secteur représente deux tiers des dépenses des célibataires.

>> Lire aussi : Rencontre: Tinder pourrait trouver l’amour à notre place grâce à l'intelligence artificielle

Les Britanniques sont ceux qui investissent le plus dans les rendez-vous galants, avec une moyenne de 158 euros par date, loin devant les autres pays européens. « Le niveau de vie au Royaume-Uni n’est pas le même qu’ailleurs en Europe, remarque Héloïse Des Monstiers, directrice marketing de Meetic en Europe du Sud. Par exemple, à Londres, les restaurants coûtent beaucoup plus cher qu’à Paris ».

Et la France alors ?

Quelques particularités permettent aussi de distinguer plusieurs pays : les célibataires italiens sont les plus dépensiers pour ce qui concerne les vêtements (128 euros chaque année). Ce sont également eux qui sont les plus généreux - en proportion - pour les cadeaux (10 % de leur budget).

Les Français se distinguent grâce aux repas à domicile, qui représentent 11 % de leur budget « dating ». En un an, ce sont 362 millions d’euros qui ont été dépensés dans l’Hexagone pour mitonner des petits plats lors des rendez-vous. Concernant leur budget global, les Français dépensent en moyenne 56 euros par rendez-vous. Désormais, vous saurez à quoi vous attendre lors de votre prochaine rencontre…

>> Lire aussi : Pour 46% des Français être célibataire à 30 ans est une «chance»

*Cette enquête a été menée par TNS pour le compte de MEETIC, du 26 octobre au 17 novembre 2016 auprès de 9.610 célibataires entre 18 et 65 ans dans 7 pays européens (Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Suède et Espagne). 1 660 célibataires ont été interrogés en France. Pour cette étude, le terme de célibataire qualifie une personne qui n’est pas dans une relation engagée, quel que soit son état matrimonial.