PSA: Le constructeur automobile français entérine le rachat d'Opel

VROUM VROUM Les instances dirigeantes de PSA ont donné leur feu vert, ce vendredi, au rachat des activités européennes de General Motors, selon une source proche du dossier...

20 Minutes avec AFP
— 
PSA a officalisé le rachat d'Opel le 3 mars 2017.
PSA a officalisé le rachat d'Opel le 3 mars 2017. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Opel devrait bientôt rejoindre le giron de PSA. Le conseil de surveillance du constructeur automobile français (marques Peugeot, Citroën et DS) a autorisé, ce vendredi, le rachat des activités européennes de General Motors (GM), selon une source proche du dossier.

>> A lire aussi : Rennes: PSA recrute pour la production de sa nouvelle 5008

Cet accord sera officialisé lundi et donnera naissance au deuxième constructeur de véhicules du Vieux continent. PSA avait indiqué, le 14 février, à la surprise générale, négocier le rachat d’Opel, marque déficitaire de GM distribuée en Europe continentale, et Vauxhall, sous laquelle les mêmes véhicules sont vendus au Royaume-Uni.

PSA engrange des bénéfices

Ces négociations ont abouti à un accord qui suscite « beaucoup d’enthousiasme et de satisfaction » des parties prenantes, selon cette source, qui n’a pas donné de détails sur l’accord, notamment le prix de vente. Pour le moment, PSA s’est refusé à tout commentaire. L’annonce prévue lundi devrait nourrir les discussions au salon de l’automobile de Genève (Suisse), qui ouvre ses portes le lendemain à la presse.

La division européenne de GM a encore perdu 257 millions de dollars l’an dernier et cumulé 15 milliards de pertes depuis 2000. Le groupe PSA a en revanche enregistré 2,15 milliards d’euros de bénéfice net en 2016, trois ans après n’avoir été sauvé de la faillite que par l’entrée à son capital de l’Etat français et du conglomérat industriel chinois Dongfeng.