SNCF: La nouvelle offre illimitée TGVmax est-elle un bon plan pour les jeunes?

TRANSPORT La SNCF a lancé ce mercredi un abonnement de voyage illimité destiné aux 16-27 ans…

Delphine Bancaud

— 

Des passagers du TGV dans la gare de Bordeaux, le 6 mars 2016.
Des passagers du TGV dans la gare de Bordeaux, le 6 mars 2016. — NICOLAS TUCAT / AFP

Pas question de se faire damer le pion par le covoiturage et les cars Macron sans réagir. Pour recapter une partie de la clientèle jeunes qui représente 20 millions de voyageurs, la SNCF a frappé fort ce mercredi en lançant son abonnement de voyage illimité pour les 16-27 ans, baptisée TGVmax. 20 minutes a passé au crible les avantages et les inconvénients de cette nouvelle offre commerciale.

Une offre intéressante pour les jeunes grands voyageurs…

Moyennant un abonnement de 79 euros par mois, le jeune peut prendre le train autant de fois qu’il le souhaite, 365 jours par an, mais uniquement en seconde classe. Pour toute souscription avant le 28 février, le premier mois est proposé à 1 euro. Et contrairement à certaines offres commerciales précédemment proposées par la SNCF, le nombre d’abonnements de TGVmax n’est pas limité. Il n’y aura donc pas de rupture de stock.

Une offre jugée intéressante par Jean Lenoir, vice-président de la Fnaut (Fédération nationale des associations d’usagers des transports publics) interrogé par 20 minutes : « La SNCF offre là une alternative au covoiturage car jusqu’alors, le train était jugé trop cher par les jeunes ». Interrogée par 20 minutes, la SNCF souligne son intention par ce biais « d’impulser encore plus de voyages chez les 16-27 ans ». Parallèlement, la carte jeunes 12-27 ans, qui permet de voyager à tarif réduit (elle est proposée à 50 euros pour l’année), et qui est détenue par plus d’un million de personnes selon la SNCF, sera maintenue. Pour ceux qui l’ont déjà et sont intéressés par TGVmax, pas de panique : « On remboursera la carte jeunes pour les gens qui prennent un abonnement TGVmax », a assuré Pierre Matuchet, directeur marketing de Voyages SNCF mercredi.

Mais pas pour ceux qui partent occasionnellement

« TGVmax est une offre avantageuse par exemple, pour les jeunes qui étudient dans une ville et retournent dans leur famille le week-end dans une autre ville. Mais la carte jeunes 12-27 ans reste plus intéressante pour les jeunes qui voyagent peu ou qui zappent entre plusieurs moyens de transport. D’autant que la SNCF a déjà déployé un éventail d’offres à petits prix (Ouigo, #TGVpop, Prems…) Par ailleurs, 80 euros, ca pèse sur le budget mensuel. Pas sûr que beaucoup de jeunes en aient les moyens », estime Arnaud de Blauwe, rédacteur en chef adjoint du magazine Que Choisir.

Beaucoup de lignes déservies

La SNCF promet « 100 % des destinations TGV et Intercités, 100 % des jours, sur 94 % des trains ». La carte des destinations en ligne est consultable sur www.carte-tgvmax.sncf.com.

Mais pas les TER et les trains Intercités sans réservations

L’abonnement TGVmax n’est pas valable dans les TER ni les trains Intercités accessibles sans réservations. Dans les conditions générales de vente, la SNCF précise que l’abonnement ne permet pas non plus d’emprunter les OUIGO et iDTGV. Interrogée par 20 minutes, la SNCF indique également « que 6 % des trains de très forte affluence, très prisés par les professionnels, ne sont pas ouverts à cette offre ».

Un écueil pour Jean Lenoir : « certains jeunes habitants des petites villes dont les trains ne sont pas éligibles à l’offre, ne profiteront pas de cette offre commerciale », estime-t-il.

Un mode de réservation ultra facile

La réservation est gratuite et se fait via le site de la SNCF et l’appli TGVmax. « Les abonnés n’ont plus de besoin de billet ni de carte : tout est dans le smartphone », indique la SNCF. Autre flexibilité accordée aux abonnés : le trajet réservé est annulable, sans frais, jusqu’au départ du train, en ligne uniquement.

Mais pas d’assurance d’avoir une place dans le train choisi

L’ouverture des réservations a lieu 30 jours avant le départ du train pour ces abonnés, contre 3 mois pour les autres clients. Or, dans les conditions générales de vente, la SNCF précise bien que l’abonnement est utilisable « dans la limite du quota de places attribuées aux abonnés à l’intérieur de ces trains éligibles ». Ce qui signifie que les abonnés ne sont pas assurés de trouver une place accessible avec leur abonnement TGVmax. « La SNCF veut mieux répartir la fréquentation de ses trains. Elle n’a donc pas intérêt à offrir beaucoup de places TGVmax dans les trains circulant en période de pointe, mais va en proposer beaucoup dans ceux qui circulent en période creuse », souligne Arnaud de Blauwe. « On peut s’imaginer que beaucoup de trains accessibles avec cet abonnement partiront très tôt le matin ou tard le soir », avance Jean Lenoir.

Par ailleurs, un seul départ quotidien par ville est autorisé avec cet abonnement. Enfin, l’abonné ne peut pas effectuer plus de six réservations en même temps.

Une possibilité de résilier son abonnement

« L’abonnement TGVmax est conclu pour une durée initiale de douze mois, avec prélèvements mensuels de 79 euros », précise la SNCF dans ses conditions générales de vente. Il pourra être résilié après trois mois d’engagement.

Mais sous certaines conditions

La résiliation au bout de trois mois se fait moyennant « des frais de dossier d’un montant de 15 euros », nous précise la SNCF. « Cela signifie qu’un jeune qui compte beaucoup voyager l’été et qui va prendre un abonnement dans cette option avec l’intention de le résilier au bout de trois mois, devra être très vigilant pour effectuer la démarche dans les temps », souligne Arnaud de Blauwe.

Par ailleurs, dans ses conditions générales de vente, la SNCF précise bien que « l’abonnement est renouvelable mensuellement par tacite reconduction, après l’écoulement des douze premiers mois de souscription ». « A partir du 13e mois d’Abonnement, la résiliation est possible sans frais de dossier ni frais de résiliation », poursuit la SNCF.